Taille du texte
Communiqués
Communiqués
Vous êtes ici : Communiqués > Année très concluante en matière de sécurité routière

Année très concluante en matière de sécurité routière


Repentigny, le 17 décembre 2012 - Le nombre d'accidents a diminué de 5 % sur le territoire repentignois par rapport à l'an passé. Des efforts importants ont été consentis par le Service de police de la Ville de Repentigny pour atteindre un bilan globalement positif. Le déploiement de l’escouade de circulation, un projet-pilote mis de l’avant en 2011,  a contribué significativement à ce résultat puisqu’en seulement deux étés –2011 et 2012—le bilan routier accuse 19 % moins d’accidents.
 
« Un bilan encourageant puisqu’il a un impact direct sur le sentiment de sécurité ». Ce sont là les mots du président de la commission Sécurité publique, M. Raymond Hénault. Ce bilan met en lumière le travail de l’escouade spéciale dédiée à la circulation, laquelle a été lancée comme un projet-pilote durant le printemps et l’été de 2011. Depuis la mise en place de cette équipe, le premier constat indique que la courbe des accidents routiers évolue à la baisse. En effet, le nombre d’accidents est passé, du 15 mai au 30 septembre, de 457 en 2010, à 396 en 2011 et 374 au cours de la dernière année. Également, le nombre des contraventions poursuit sa progression avec un total de 6 340 billets émis pour une valeur financière de 1 001 261 $.
 
Véhiculer des messages de sécurité et de prévention des accidents
Le Service de police se réjouit de ces résultats favorables, car ils sont également le résultat des campagnes de prévention et des interventions soutenues en faveur de changement réel chez les conducteurs. « La Ville de Repentigny est très impliquée dans la prévention et la promotion des comportements à risques dans les déplacements. L’objectif des nombreuses campagnes réalisées en cours d’année est d’inciter les citoyennes et les citoyens à être de véritables acteurs de la sécurité, de les responsabiliser aux différentes problématiques, et de permettre une meilleure diffusion de nos actions », a indiqué la mairesse de Repentigny, Mme Chantal Deschamps.
 
Une grande campagne de sécurité routière s’est tenue en trois phases avec un renforcement de la présence policière aux carrefours et aux endroits critiques, pendant et en dehors des heures de pointe. Les actions ciblées concernaient notamment l’inspection systématique des cyclomoteurs lors de la phase 1 coïncidant avec la Semaine de la courtoisie au volant du 7 au 13 mai. S’en sont suivi des opérations de sensibilisation à la vitesse en zone résidentielle lors de la phase 2, du 15 mai au 15 août, puis les nombreuses opérations de surveillance menées en zone scolaire pour la phase 3, de la fin août jusqu’au 31 octobre. La présence policière dans les zones scolaires était une priorité majeure de l’escouade de circulation, et ce, avant même la rentrée scolaire, étant donné que plusieurs enfants prennent part à des activités de camps de jour dans les écoles et les parcs-écoles.
 
Au cours du dernier été, ce sont 889 215 automobilistes qui ont commis une infraction au Code de la route sur le territoire repentignois. Le plus grand nombre de billets de contravention émis concerne le non-respect des arrêts obligatoires, pour un total de 2140 infractions, soit environ 6 par jour. Le respect des arrêts représente d’ailleurs la principale préoccupation des citoyens dans les quartiers résidentiels. « L’escouade de circulation nous a permis de mettre l’accent sur ces cibles et donc de répondre aux besoins spécifiques des citoyens », de poursuivre M. Hénault.
 
Au nombre des infractions les plus courantes, viennent ensuite la vitesse excessive (1586), l’utilisation du téléphone mobile au volant (738) et le non-port de la ceinture de sécurité (567). En général, le bilan indique que les accidents de trajet sont plus fréquents à l’heure de pointe du soir, entre 16 h et 17 h.
 
Dans tous ces cas, la dissuasion par la sanction et les nombreux contrôlent sur le terrain semblent avoir porté ses fruits, en particulier en ce qui concerne la ceinture de sécurité. « Nous confirmons qu’avec le temps, avec la sensibilisation et avec l’intervention auprès des contrevenants, la diminution pour ce type d’infraction est marquée. Depuis plusieurs années, nos patrouilleurs effectuent des opérations et tout indique que les interventions pour transmettre un message clair ont été comprises : la ceinture sauve des vies », de conclure le directeur du Service de police, Mme Helen Dion.
 
 - 30 -