Background Image
 1 / 8 Next Page
Information
Show Menu
1 / 8 Next Page
Page Background

Suivez-nous sur

Tout ce qu’il faut savoir sur Repentigny !

ville.repentigny.qc.ca

/clientele/nouveaux-residents

i

-

Endettement total net à long terme

276 187 956 $

274 743 970 $

269 122 106 $

258 670 204 $

2013

2014

2016

2016

États financiers consolidés 2016

Réduction majeure de l’endettement total net de 17,5 M$ en seulement trois ans

La rigueur budgétaire et la saine gestion

à la Ville de Repentigny se sont une fois de

plus traduites par un bilan financier des

plus impressionnants. L’administration

Deschamps a en effet réussi à réduire

l’endettement total net à long terme de

17,5 M$ en seulement 3 ans.

C’est le principal constat qui se dégage des états financiers

consolidés de l’exercice 2016, déposés le 11 avril dernier par

l’auditeur indépendant DCA Comptables agréés, en séance

ordinaire du conseil municipal. Autre bonne nouvelle : la

mairesse a annoncé que la Ville a conclu la dernière année en

réalisant un excédent non consolidé de 5 855 149 $, un autre

indicateur d’une excellente gestion budgétaire.

Un exploit majeur

Rappelons qu’après être entré en phase de stabilisation pour

2013 et 2014, l’endettement total net à long terme de la Ville de

Repentigny a connu une baisse majeure de 17,5M$ en seulement

trois ans, passant de 276 187 956 $ en 2013 à 258 670 204 $ en

2016. De fait, le ratio dette/richesse foncière uniformisée (RFU)

est en constante diminution, passant de 3,28 $ par 100 $ de RFU

en 2013 à 2,76 $ en 2016.

Planification des investissements et des

remboursements

Selon Mme Chantal Deschamps, cette impressionnante réduction

de l’endettement s’explique par deux principales mesures. « Nous

nous assurons constamment que nos projets d’infrastructure

fassent l’objet d’une aide financière gouvernementale pour

respecter la charge fiscale moyenne et

pour réduire l’endettement de la Ville.

Aussi, en affectant 25 % des excédents

annuels au remboursement anticipé

de la dette en capital depuis 5 ans,

nous agissons de manière responsable

pour les prochaines générations de

Repentignoises et de Repentignois.

Au terme du présent exercice, ce sont

1,1 M$ qui seront donc versés afin

d’accélérer le remboursement de la

dette, totalisant 6 M$ depuis 2012 », a

expliqué la mairesse de Repentigny.

Une vision qui rapporte

financièrement

En ce qui a trait à l’exercice terminé le

31 décembre 2016, Mme Deschamps a

indiqué que l’excédent non consolidé de

5855 149 $ est le fruit d’une gestion

serrée des finances de la Ville sur

un budget totalisant 134,8 M$. Cet

excédent, qui représente une marge de

manœuvre de 3 % du budget, excluant

les revenus exceptionnels, s’appuie sur les éléments suivants :

• revenu exceptionnel provenant de la MRC de L’Assomption

en lien avec la mise en place de la nouvelle structure

métropolitaine de transport, qui a retourné aux municipalités

membres sa réserve pour le transport collectif;

• revenus des droits sur les mutations immobilières, suite à

des transactions commerciales;

• libération de provisions pour des réclamations qui ont été

réglées en 2016;

• revenus de compensation pour les

matières recyclables.

« De plus, le suivi de l’ensemble du

budget de fonctionnement, que ce soit en

matière de main-d’œuvre, de dépenses,

de placements ou de gestion de la dette,

a permis d’économiser plus de 1,1 M$

en 2016 », a insisté Mme Deschamps.

Elle a d’ailleurs souligné la contribution

du Comité de révision permanente des

dépenses et d'évaluation des meilleures

pratiques de gestion, sous la responsabilité

des conseillers Normand Venne et Éric

Chartré, lequel a permis d’identifier

différentes mesures d’économie et

d’assurer l’amélioration continue des

services à la population.

Maintien des leviers efficaces

Se réjouissant de ces excellents résultats, la mairesse de

Repentigny a indiqué que son administration entend maintenir

le cap. « Les mesures de rationalisation budgétaire, les travaux

du Comité de révision permanente des dépenses et d'évaluation

des meilleures pratiques de gestion et, bien entendu, la

réalisation d’investissements en infrastructures liés à l’obtention

de subventions demeurent des leviers efficaces qui ont fait leurs

preuves. Nous entendons continuer à gérer de manière fiable et

responsable, pour consolider nos assises fiscales et financières»,

a conclu Mme Chantal Deschamps.

La mairesse Mme Deschamps et le directeur général M. David Legault, sont d’avis que les

mesures de rationalisation budgétaire, les travaux du Comité de révision permanente des

dépenses et d’évaluation des meilleures pratiques de gestion et la réalisation d’investissements

en infrastructures liés à l’obtention de subventions demeurent des leviers efficaces.

«

En affectant 25 % des excédents annuels

au remboursement anticipé de la dette en

capital depuis 5 ans, nous agissons de

manière responsable pour les prochaines

générations de Repentignoises et de

Repentignois.

»

Chantal Deschamps

Chantal Deschamps devant la Chambre de commerce régionale

«

Osons l’inn vation pour stimuler la croissance des entreprises d’ici

»

À lire en page 3

Volume 15 • Numéro 3

Avril 2017

Prix OCTAS — Culture et

Société

Réseau Action TI

Édition 2016

Mes services municipaux

Municipalité culturelle

de l’année

Grands Prix Desjardins de la

culture / Édition 2016

Culture Lanaudière

Prix Jean-Paul-L’Allier

Ordre des urbanistes du Québec

Édition 2016

Chantal Deschamps,

récipiendaire

Prix spécial hors catégorie

Grands prix du design

Édition 2017

Centre d’art

Diane-Dufresne

Prix Alimentation

Les Vivats - les prix

Loto-Québec pour les

événements écoresponsables

Édition 2017