Background Image
Previous Page  3 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 3 / 8 Next Page
Page Background

Regard sur notre

communauté

Devant la Chambre de commerce de la MRC de L’Assomption

Chantal Deschamps parle d’innovation et de croissance

La mairesse de Repentigny et préfète de

la MRC de L’Assomption a profité de sa

conférence annuelle devant la communauté

d’affaires régionale pour présenter le projet

de Quadrilatère numérique, qu’elle a qualifié

d’audacieux et de novateur.

Placé sous la responsabilité de CieNov, le bras économique de la

MRC de L’Assomption, ce projet en cours de réalisation découle

de la Stratégie de relance économique de la MRC et permettra de

créer des emplois de qualité et bien rémunérés, en plus d’offrir

de nouvelles opportunités de croissance aux entreprises d’ici.

Un quadrilatère numérique est un secteur urbain très concentré

où se retrouvent plusieurs types d’entreprises de services et

de commerce de détail, de même que des lieux de diffusion.

Ce nouveau quadrilatère appuiera le développement de jeunes

entreprises émergentes, mieux connues sous l’expression

« startups ». Ce sont des entreprises à croissance rapide œuvrant

largement dans le secteur des nouvelles technologies.

Notre Quadrilatère numérique est un projet qui nous positionne

à l’avant-garde du virage technologique, devenu une véritable

priorité nationale. On l’a tous vu dans les deux derniers budgets

d’Ottawa et de Québec », a souligné Mme Chantal Deschamps.

Elle insiste toutefois sur l’importance de la formation. « Pour oser

l'innovation, il faut impérativement une formation appropriée et

adaptée à notre nouvelle réalité. Cette formation doit être liée aux

besoins de la région et de nos créneaux d'excellence. C’est là que

le Centre régional universitaire de Lanaudière [le CRUL], dont je

préside le conseil de gouvernance, est appelé à jouer un rôlemajeur.»

La mairesse et préfète veut tabler sur l’urgence d’implanter

une desserte universitaire dans Lanaudière afin de contribuer

au développement d’une main-d'œuvre qualifiée et certifiée,

assurant la pérennité d'emplois bien rémunérés qui est en soi

un gage de croissance et de richesse. « L’implantation d’un

quadrilatère numérique fait appel à toutes ces composantes

que sont l’innovation, la stratégie de relance économique et la

formation universitaire de pointe », a résumé la mairesse de

Repentigny.

Plaçant l’innovation au cœur des grands enjeux municipaux

de l’équipe repentignoise, Chantal Deschamps a rappelé qu’un

an après avoir présenté la vision de la Ville intelligente, force

est de constater les progrès réalisés qui sont liés à la nouvelle

économie de l'ère numérique, citant à titre d’exemple :

• le partage des données ou « open data » est maintenant

bien enclenché, fournissant une foule d'informations pour

permettre aux entreprises d’innover davantage ;

• le déploiement de la communauté web

Parlons Repentigny,

sous le modèle d'une ville ouverte où tous les membres -

citoyens, acteurs communautaires ou gens d'affaires - sont

appelés à partager visions, opinions et idées contribuant

ainsi à bâtir un Repentigny à l'image de sa collectivité;

• la récente ouverture du Créalab (médialab) à la bibliothèque

Robert-Lussier, un espace de création et d'innovation destiné

tant aux adolescents désireux d’explorer les nouvelles

technologies de pointe qu’aux jeunes entrepreneurs à la

recherche de services de formation et de réseautage.

« Il nous faut poursuivre dans cette voie. Continuer à se

démarquer du lot et développer notre extraordinaire potentiel

collectif », de conclure Chantal Deschamps.

«

Notre Quadrilatère numérique est un

projet qui nous positionne à l’avant-garde

du virage technologique.

»

Chantal Deschamps

Concours Les Vivats

Repentigny est récompensée pour ses choix écoresponsables

Le 4 avril dernier, la Ville de Repentigny a

remporté le prix Alimentation dans le cadre du

prestigieux concours Les Vivats – les prix Loto-

Québec pour les événements écoresponsables.

C’est en reconnaissance à ses pratiques responsables en matière

d’alimentation lors de l’organisation du Gala reconnaissance

des bénévoles 2016, un événement annuel qui souligne l’apport

essentiel des membres des organismes à l’épanouissement de

la communauté, que ce prix lui a été attribué par le Conseil

québécois des événements écoresponsables.

L’intégration de plusieurs exigences de la norme BNQ 9700-253

dans l’appel d’offres pour le choix du service de traiteur a permis

à la Ville de Repentigny de se démarquer et de retenir l’attention

des membres du jury. Ces exigences comprenaient, notamment,

l’obligation d’inclure des ingrédients locaux, biologiques ou

équitables dans l’élaboration du menu servi aux 800 convives

et l’utilisation de vaisselle, verrerie, coutellerie et serviettes de

table réutilisables. Le traiteur devait également être en mesure

de trier adéquatement les matières recyclables, compostables et

destinées à la poubelle durant l’événement et de redistribuer les

surplus alimentaires à un organisme de la région.

Au final, 80 % des ingrédients utilisés étaient de provenance

québécoise. À la suite des recommandations du comité

organisateur de l’événement, le traiteur a suivi une courte

formation afin de se familiariser avec les bonnes pratiques de

tri. Ainsi, c’est 90 % des matières qui ont pu être détournées du

site d’enfouissement!

Les excédents de nourriture de la soirée ont été remis à

l’organisme repentignois Regard en Elle, une maison d’aide et

d’hébergement pour femmes violentées.

Repentigny innove sur tous les fronts

LeGala reconnaissancedes bénévoles était également finalistedans

la catégorie Grand Vivat, un prix qui vise à souligner l’excellence

du travail d’un organisateur d’événement pour l’ensemble de ses

choix responsables faits dans la préparation d’un événement.

Parmi les raisons de sa nomination, notons que la majorité

du matériel nécessaire à l’organisation de l’événement, tels

le mobilier, les équipements techniques et les éléments de

décoration, était loué. Toujours, dans un souci de réduction

à la source, le numérique a été privilégié pour l’ensemble des

communications entourant l’événement et les centres de table

ont été fabriqués à partir de livres destinés au recyclage.

De plus, la Ville de Repentigny

a compensé en double les

émissions de gaz à effet de

serre (GES) générées par le

transport avant et pendant

l’événement dans le cadre du

programme Carbone boréal,

de l’Université du Québec, ce qui fait du Gala reconnaissance

des bénévoles un événement doublement « carbone neutre ».

Mme Denyse Peltier, présidente de la commission Arts, culture

et lettres, et M. Normand Urbain, président de la commission

Environnement et développement durable, accompagnés de Mme

Anne Patel, présentatrice des prix, lors de la remise des prix du

concours Les Vivats – les prix Loto-Québec pour les événements

écoresponsables.

Plusieurs invités de marque étaient présents pour entendre la préfète

et mairesse : Mmes et MM. Guy Charbonneau, maire de Ste-Anne-

des-Plaines, Florence Junca-Adenot, UQAM, Richard Perreault,

maire de Blainville, Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny

et préfète de la MRC de L’Assomption, Normand Grenier, maire de

Charlemagne, Denis Lévesque, maire de la paroisse de L’Épiphanie, et

Guillaume Tremblay, maire de Mascouche.

CieNov, le bras économique de la MRC de L’Assomption était bien

représenté : MM. André Roy, directeur exécutif, Serge Rose, groupe

Aldo, Georges Robinson, conseiller municipal et président de CieNov,

et Olivier Goyet, directeur général.

Mme Chantal Deschamps en compagnie des panélistes et du

président de la Chambre de commerce de la MRC de L’Assomption:

M. Olivier Goyet, directeur général de CIENOV, M. Michel Leblanc,

président et chef de la direction de la Chambre de commerce du

Montréal métropolitain, Mme Chantal Deschamps, M. Jean-Michel

Vanasse, porte-parole du Créalab (médialab) de Repentigny et

M. Benoit Delisle, président de la Chambre de commerce de la

MRC de L’Assomption.

Pour Mme Chantal Deschamps, la récente ouverture du Créalab

(médialab) à la bibliothèque Robert-Lussier illustre parfaitement

l’innovation repentignoise.

Volume 15 • Numéro 2 Mars 2017

ville.repentigny.qc.ca

Page 3