Background Image
Previous Page  2 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 2 / 8 Next Page
Page Background

Mot de la

MAIRESSE

Regard sur notre

CULTURE

Une Ville à notre

image

Chères Repentignoises,

Chers Repentignois,

Une étape cruciale vient d’être franchie dans le cadre

du dossier de l’élargissement du pont Rivest.

En effet, le ministère des Transports, de la Mobilité

durable et de l’Électrification des transports (MTMDET),

qui est responsable de ce pont depuis 2008, a récemment

confirmé son intention de participer financièrement au

remplacement de la dalle principale. Nous joindrons

nos efforts pour investir les sommes nécessaires à son

élargissement de deux à quatre voies, enplus d’y aménager

une piste multifonctionnelle. Il ne fait aucun doute que

les travaux de réfection du pont Rivest demeurent la

solution la plus efficace pour décongestionner ce secteur

névralgique de notre territoire.

Cette bonne nouvelle confirme que la concertation de

plus en plus étroite entre la Ville de Repentigny et les

deux paliers de gouvernement donne de l’élan à nos

réalisations. Grâce à cela, plusieurs de nos projets ont

connu un développement extrêmement positif comme le

tout nouveau Créalab, qui a bénéficié d’une subvention

du ministère de la Culture et des Communications, ou

encore, le Centre d’art Diane-Dufresne et la salle de

spectacle à venir. Ces accomplissements nous prouvent

que pour aller plus loin, nous devons unir nos forces.

14,5 M$ pour le réseau routier

Je vous ai annoncé à l’automne dernier que plus de

50 M$ seraient alloués à de grands chantiers routiers

sur notre territoire pour la période 2017 à 2019. Ainsi,

des travaux majeurs ont déjà commencé à Repentigny et

14,5 M$ seront encore investis cette année.

Plus que l’entretien des routes, ces travaux sont des

améliorations qui visent à augmenter la sécurité et la

qualité de vie des citoyennes et des citoyens avec, par

exemple, l’installation d’une piste multifonctionnelle sur

le côté nord de la rue Notre-Dame. De plus, la section

Info-travaux de notre site internet vous permettra de

consulter en temps réel la carte des chantiers sur notre

territoire.

Je pense, en effet, que la communication est essentielle

au bon fonctionnement de notre Ville. C’est pourquoi, je

tiens particulièrement à ce que toutes les Repentignoises

et tous les Repentignois aient la possibilité de s’exprimer

et de s’informer auprès de notre municipalité grâce à

notre virage vers la Ville intelligente. Que ce soit les

réseaux sociaux ou la plateforme d’échange Parlons

Repentigny, ces outils technologiques favorisent une

plus grande participation citoyenne puisque c’est

ensemble que nous bâtissons Repentigny !

La mairesse

Chantal Deschamps, Ph. D.

Corps et mémoire

Deux touchantes expositions à voir d’ici le

4 juin au Centre d’art Diane-Dufresne

Les visiteurs du Centre d’art Diane-Dufresne pourront voir pour la dernière semaine deux touchantes expositions sur le corps humain

à travers le temps : le corps qui se fragilise ou le corps vu comme une masse musicale qui se déplace à travers les époques.

L’Air du temps d’Éloïse Plamondon-Pagé

Les recherches d’Éloïse Plamondon-Pagé, artiste multidiscipli-

naire, sont axées principalement sur le pouvoir évocateur du

visage qu’elle traduit en ayant recours aux techniques de la

photographie, de l’estampe, de l’installation et de la vidéo. « À

l’image d’une carte topographique sur laquelle sont imprimées

les marques d’une vie, le visage est pour moi porteur de l’em-

preinte de ses expériences et nous dévoile un peu de mystère de

son passé. J’éprouve le sentiment d’une énigme contenue là, à

portée de la main et du regard, et qui est pourtant insaisissable.

Organisés autour du regard qui nous échappe, ces portraits,

fragiles et délicats, évoquent les tensions paradoxales entre

la mémoire et l’oubli, entre la vie et la mort… permettant de

contempler autrement la condition humaine, l’espace d’un ins-

tant », révèle l’artiste. La force de frappe de cette exposition sera

un moment de réflexion sentie et nécessaire pour tous les visi-

teurs, qui seront appelés tôt ou tard à cette vérité inéluctable.

Découvrez l’artiste sur eloiseplamondonpage.com

La partition des corps de Manuel Chantre

Pour

La partition des corps

, l’artiste Manuel Chantre propose

d’imaginer ce qu’il adviendrait « si nos corps étaient des notes,

si nos intentions étaient des mélodies ou si nos gestes étaient

des sons. Je souhaite que les musiques provoquent le rappel

de souvenirs associés à ces musiques. Des souvenirs qui

appartiennent au public, au visage transparent et aux anciens

propriétaires de vinyles. » Artiste des arts visuels numériques et

compositeur, Manuel Chantre s’inscrit dans ce mouvement de

créateurs qui ont fait de la planète Terre leur jardin de création.

Depuis 2004, il conçoit un univers unique qu’il présente par des

performances, des installations et des sculptures audiovisuelles

qui intègrent savamment la musique, la projection vidéo,

l’animation 3D, l’éclairage robotisé et l’interactivité. Découvrez

le cheminement de l’artiste sur manuelchantre.com

Thème de la mémoire

Avec son exposition, Éloïse Plamondon-Pagé propose un corpus d’œuvres qui, à travers le personnage de Marie-Claire Pépin, explore

la dualité qui oppose enfance et vieillesse, notions antagoniques qui coexistent dans l’esprit de cette femme vieillissante qui confond

aujourd’hui les époques et entretient un rapport étroit avec sa propre enfance à travers la perte de mémoire (démence vasculaire). Avec

La partition des corps, Manuel Chantre quant à lui, propose de faire corps avec la musique en suggérant de voir les corps comme des

notes, marqués par les musiques ; des mélodies qui portent nos mémoires. Deux expositions riches et touchantes à voir ce printemps.

L’été sera Jean-Claude Poitras

Un grand designer au Centre d’art Diane-Dufresne

Pour la période estivale, le Centre d’Art Diane-Dufresne recevra

un homme qui a consacré sa vie à la création, nul autre que Jean-

Claude Poitras. Son nom à lui seul évoque une signature, un art

de vivre et une carrière entière à magnifier tout ce qui lui passe

entre les doigts. Connu et reconnu d’abord à titre de couturier tant

au Québec et au Canada qu’à l’étranger, il fait partie de la courte

liste des designers de mode québécois qui ont su mettre à profit

leur talent inné en utilisant de belles étoffes et en développant des

gammes de vêtements de prêt-à-porter avec un style distinctif. Il

a consacré sa vie à rendre élégantes et élégants les femmes et les

hommes qui ont porté ses créations, dormi dans les draps qu’il a

dessinés ou mangé dans ses assiettes griffées. À surveiller de près

cet été, la première rétrospective consacrée à ce grand créateur

multidisciplinaire, son influence sur l’art de vivre : Jean-Claude

Poitras : Sur le chemin du Roy, au fil des mes escales, du 22 juin

au 15 octobre 2017.

Une série d’activités et de surprises avec et autour du designer sera

proposée au cours des prochaines semaines afin de prolonger le plaisir

de cette importante rétrospective. Restez à l’affut de l’été Jean-Claude

Poitras! © Photo : Normand Bouget

© Photo : François Renaud

© Photo : François Renaud

Page 2

ville.repentigny.qc.ca

Volume 15 • Numéro 4 • Mai 2017