Background Image
Previous Page  3 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 3 / 8 Next Page
Page Background

Regard sur nos

FINANCES

Volume 14 • Numéro 7 Octobre 2016

ville.repentigny.qc.ca

Page 3

Des investissements rigoureux et responsables

L’ampleur des sommes qui seront consenties dans les infrastructures au cours des trois

prochaines années, soit 50 M$, soulève légitimement des questions quant à la charge

fiscale des contribuables et à l’endettement municipal. « Ce sont des défis qui seront relevés,

notamment grâce à une planification visionnaire, au contrôle budgétaire rigoureux et à la

stratégie de remboursement anticipé de la dette », a indiqué Mme Chantal Deschamps.

En effet, depuis 2012, Repentigny a décidé de réserver un montant équivalent à 25 % de

l’excédent annuel dégagé le 31 décembre de chaque année financière. Au total, depuis 2013,

la Ville a réduit sa dette à long terme de plus de 10 M$, dont 4 876561 $ découlent de cette

initiative budgétaire.

Tirer profit des programmes de subvention

Rappelant l’importance d’investir aujourd’hui dans la qualité de

nos infrastructures tout en respectant la capacité de payer des

contribuables, Chantal Deschamps insiste sur le fait que son ad-

ministration s’assurera de recevoir sa juste part des programmes

gouvernementaux pour financer la réalisation des grands pro-

jets. À cet égard, l’avancement de la mise à niveau de nos usines

de traitement de l’eau nous permettra désormais d’utiliser une

partie de la Taxe sur l’essence et de la contribution du Québec

(TECQ) pour financer certains grands chantiers. « Nous allons

nous assurer de recevoir notre juste part des programmes de

subventions gouvernementales » - Chantal Deschamps

Diminution marquée de l’endettement

Après une phase de stabilisation, les états financiers de 2014,

2015 et les projections de 2016 démontrent une tendance à la

baisse qui a de quoi rassurer et réjouir les citoyennes et les

citoyens. En outre, les projections pour les années suivant 2016

annoncent une baisse constante.

Endettement total net : une tendance à la baisse

Lors de la présentation du budget 2016, Chantal Deschamps a

insisté sur le fait que le remboursement accéléré de la dette en capital

était une priorité pour son administration.

Tableau 1

2013

2014

2015

2016

275 949 293 $

274 522 113 $

269 083 444 $

265 926 988 $

260 000 000 $

265 000 000 $

270 000 000 $

275 000 000 $

280 000 000 $

2013

2014

2015

2016

275 949 293 $

274 522 113 $

269 083 444 $

265 926 988 $

1

Tableau 1

2013

2014

2015

2016

275 949 293 $

274 522 113 $

269 083 444 $

265 926 988 $

260 000 000 $

265 000 000 $

270 000 000 $

275 000 000 $

280 000 000 $

2013

2014

2015

2016

275 949 293 $

274 522 113 $

269 083 444 $

265 926 988 $

1

Repentigny, municipalité culturelle de l’année

Pour les efforts tangibles et soutenus qu’elle déploie pour accorder une place de choix au fait

culturel, la Ville de Repentigny a été désignée «Municipalité culturelle de l’année » par Culture

Lanaudière lors du gala des Grands prix Desjardins de la culture, 25

e

édition.

« Cette distinction, qui s'ajoute à la mention spéciale du jury ac-

cordée en juin dernier aux Prix Les Arts et la Ville 2016, dans

la catégorie Culture et développement (population de 20 000

à moins de 100 000 habitants) pour son tout nouveau Centre

d’art Diane-Dufresne, contribue assurément à renforcer le po-

sitionnement de la Ville au plan culturel tant dans la région qu’à

l’échelle provinciale. Repentigny devient un pôle culturel majeur

et tel était notre souhait avec la réalisation de la première phase

de notre grand projet d’Espace culturel », a commenté la pré-

sidente de la commission Arts, culture et lettres de la Ville de

Repentigny, Mme Denyse Peltier.

« Cette reconnaissance est un grand honneur pour nous ! Bien

sûr, avec l’inauguration du Centre d’art Diane-Dufresne en no-

vembre 2015, mais aussi avec notre réseau des bibliothèques et

ses services hors les murs, notre programmation saisonnière,

le soutien que nous procurons aux animateurs de la culture, la

commission Arts culture et lettres et une équipe dédiée, Repen-

tigny reconnait que la culture est essentielle à l’épanouissement

de sa communauté. Avec ses divers partenaires, la Ville travaille

sans cesse à bonifier l'offre culturelle sur le territoire », ajoute la

directrice du Service, Mme Manon Fortin.

Rappelons que la Ville de Repentigny a officiellement adopté sa

politique culturelle en 2003, laquelle fait actuellement l’objet

d’un important exercice de refonte. C’est avec le souci de rendre

la culture accessible à tous tout en soutenant la création, la dif-

fusion et la valorisation artistiques que les différentes actions

culturelles de la Ville sont continuellement mises en place.

Le Centre d’art Diane-Dufresne, un succès

populaire et d’estime

Si des activités culturelles sont offertes tous les jours à la popula-

tion repentignoise depuis de nombreuses années, l’action la plus

structurante de la dernière année est sans contredit l’inauguration

du Centre d’art Diane-Dufresne. À peine 9 mois après son inau-

guration officielle, le centre d’art s’avère un véritable succès avec

déjà près de 14000 visiteurs au compteur. Succès d’achalandage

certes, mais aussi succès d’estime alors qu’un quotidien montréa-

lais lui a récemment consacré deux pages entières soulignant son

audace architecturale et la beauté de ses aménagements.

Ancienne ville Le

Gardeur

En millions $

0,00 $

0,60 $

1,20 $

1,80 $

2,40 $

3,00 $

2015

2016

Ancienne ville

Repentigny

En millions $

0,00 $

1,20 $

2,40 $

3,60 $

4,80 $

6,00 $

2015

2016

Secteurs

En millions $

0 $

9 $

18 $

27 $

36 $

45 $

2015

2016

Gouvernement et autres

villes

En millions $

0 $

5 $

10 $

15 $

20 $

25 $

2015

2016

Ensemble

En millions $

0 $

48 $

96 $

144 $

192 $

240 $

2015

2016

Ancienne ville Le

Gardeur

En millions $

0,00 $

0,60 $

1,20 $

1,80 $

2,40 $

3,00 $

2015

2016

Ancienne ville

Repentigny

En millions $

,00 $

1,20 $

2,40 $

3,60 $

4,80 $

6,00 $

2015

2016

Secteurs

En millions $

0 $

9 $

18 $

27 $

36 $

45 $

2015

2016

res

Ensemble

En millions $

0 $

48 $

96 $

144 $

192 $

240 $

2015

2016

En millions $

Ancienne ville

Repentigny

En millions $

0,00 $

1,20 $

2,40 $

3,60 $

4,80 $

6,00 $

2015

2016

Secteurs

En millions $

0 $

9 $

18 $

27 $

36 $

45 $

2015

2016

Gouvernement et autres

villes

En millions $

0 $

5 $

10 $

15 $

20 $

25 $

2015

2016

Ensemble

En millions $

0 $

48 $

96 $

144 $

192 $

240 $

2015

2016

Manon Fortin, directrice du Service Arts, culture et lettres et Denyse

Peltier, présidente de la commission du même nom, entourées de

Marylène Borja, chef de division événements, François Renaud, chef de

division Centre d’art Diane-Dufresne, Chantal Brodeur, chef de division

Bibliothèques et Katrine Courtemanche Gulian, adjointe responsable par

intérim - programmation culturelle. Crédit : Jean Chevrette

Démystifier les catégories d’investissements

La dette de la Ville de Repentigny est constituée

de quatre catégories :

Catégorie à l’ensemble des

contribuables, tendance

à la baisse

Emprunts contractés par la Ville de

Repentigny pour financer des travaux

et des projets qui profitent à l’ensemble

des citoyennes et des citoyens. C’est ce

qu’on appelle également la vraie dette

de Repentigny.

Catégorie au gouvernement,

tendance à la hausse

Emprunts contractés par la Ville de

Repentigny et remboursés entièrement

par le gouvernement du Québec en vertu

d’un programme d’aide financière. Il

faut toutefois noter que le gouvernement

répartit le versement de ses subventions

pour des projets d’infrastructure. À

cet égard, la municipalité a l’obligation

d’emprunter la somme totale pour réa-

liser le projet et d’inclure cet emprunt

dans sa dette. Elle sera ensuite rembour-

sée en totalité par le biais des divers

programmes. Ainsi, plus nous recevons

de subventions plus la dette impartie au

gouvernement augmente.

Catégorie aux secteurs,

tendance à la baisse

Emprunts contractés par la Ville

pour financer des travaux sur une

nouvelle rue, dans un nouveau quartier

(asphaltage, trottoirs, éclairage, égouts

sanitaire et pluvial, etc.), lesquels

sont remboursés uniquement par les

propriétaires concernés.

«

La planification rigoureuse de nos

investissements se fait dans l’esprit d’une baisse

constante de l’endettement, et ce, tout en respectant

la capacité de payer des citoyennes

et des citoyens

»

- Chantal Deschamps

Catégorie aux anciennes villes, tendance à la baisse

Emprunts contractés par les deux anciennes villes avant

leur regroupement en 2002. Les contribuables des

secteurs Le Gardeur et Repentigny assument uniquement le

remboursement de la dette de leur ancienne ville. Elles ne

sont pas mises en commun, ni partagées.

Ancienne ville Le

Gardeur

En millions $

0,00 $

0,6 

1,20 $

1,80 $

2,40 $

3,00 $

2015

2016

Ancienne ville

R p ntigny

En millions $

,00 $

1,20 $

2,40 $

3,60 $

4,80 $

6,00 $

2015

2016

Sect urs

En millions $

0 $

9 $

18 $

27 $

36 $

45 $

2015

2016

Gouvernement et autres

villes

En millions $

0 $

5 $

10 $

15 $

20 $

25 $

2015

2016

Ensemble

En millions $

0 $

48 $

96 $

144 $

192 $

240 $

2015

2016

ncienn ville Le

Gardeur

En millions $

0,00 $

0,60 $

1,20 $

1,80 $

2,40 $

3,00 $

2015

2016

ncienne ville

Repentigny

En millions $

0,00 $

1,20 $

2,40 $

3,60 $

4,80 $

6,00 $

2015

2016

Secteurs

En millions $

0 $

9 $

18 $

27 $

36 $

45 $

2015

2016

ouverne ent et autres

villes

En millions $

0 $

5 $

10 $

15 $

20 $

25 $

2015

2016

Ensemble

En millions $

0 $

48 $

96 $

144 $

192 $

240 $

2015

2016

Ancienne ville

Le Gardeur

Ancienne ville

Repentigny