Background Image
Previous Page  4 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4 / 8 Next Page
Page Background

Regard sur nos

CHANTIERS

Page 4

ville.repentigny.qc.ca

Volume 14 • Numéro 7 Octobre 2016

Un chantier d’importance à la Station de purification de l’eau

Construction d’une réserve permettant d’emmagasiner 8500000 litres d’eau

Geste banal que celui d’ouvrir le robinet pour

s’abreuver ou se laver. Difficile d’imaginer

tout ce que cela représente en amont. Cette

eau potable, il nous faut la produire !

D’abord, la puiser à la source, directement à partir de la rivière

L’Assomption, ensuite la traiter et enfin l’acheminer à travers

le réseau de canalisations dans les résidences, les commerces

et les industries. Au bas mot, la station de purification de l’eau

(SPE), située rue de la Traverse, approvisionne pas moins de

95 000 personnes et plus de 2 000 places d’affaires.

C’est pourquoi il nous faut des réserves. Par exemple, en cas de

panne du système de production ou encore en cas d’incendie

majeur. Peu importe ce qui survient, l’usine doit continuer à

livrer la marchandise.

Un total de 20000000 de litres en réserve

Disposant déjà d’un réservoir adjacent à la station, la SPE sera

bientôt dotée d’une réserve souterraine additionnelle capable

d’emmagasiner elle aussi 8 500 000 litres du précieux liquide.

En fait, au terme de ce chantier et avec l’implantation éventuelle

d’une nouvelle station de pompage, 20 000 000 de litres d’eau

seront disponibles à partir desdites réserves repentignoises.

3600000 litres de béton

Les travaux en cours sont majeurs et imposants. Il s’agit en fait

d’un immense réservoir de béton de 44 mètres de large par 55

mètres de long et d’une hauteur de 5,1 mètres. Sa construction

nécessite 3 600 000 litres de béton et pas moins de 539 000 kg

d’acier d’armature !

C’est un projet qui va s’étendre sur près d’un an. La fin des

travaux est prévue pour juin 2017. Depuis sa mise en service

en 1957, année au cours de laquelle Repentigny a officiellement

reçu son statut de Ville, la station en est à son 6

e

agrandissement.

Une construction novatrice

Le projet repentignois est novateur en ce sens que les employés au-

ront accès de façon sécuritaire au site, sans entrée en espace clos.

Escaliers d’accès, ventilation et éclairage vont faciliter et accélérer

les travaux d’entretien normal qui se répètent sur une base annuelle.

En terminant, rappelons que la construction de ce second ré-

servoir, accordée à l’entreprise Coffrage Alliance ltée au coût de

6547822 $ est financée en totalité à même les revenus tirés du

Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Qué-

bec (TECQ).

Le bantam aura son terrain au parc Rivest !

Au cours des dernières semaines, la Ville de

Repentigny a amorcé d’importants travaux

au parc Rivest où elle aménage un terrain de

baseball de grandeur bantam. Le tout devrait

être achevé avant la fin du mois de novembre.

Il faut savoir que la portion du parc visée par les travaux

abrite déjà un terrain de grandeur moustique/novice, mais

que les installations ne sont pas adéquates à la catégorie

bantam. Ainsi, afin d’éviter que des balles frappées en hauteur

n’atterrissent dans les rues avoisinantes, l’avant-champ et le

champ extérieur existants seront inversés. La surface sableuse

sera dorénavant située près du stationnement alors que le champ

extérieur s’arrêtera à l’intersection de la rue Langlois et du

boulevard Iberville, le tout sécurisé par une clôture de hauteur

règlementaire. Au total, ce sont 561 000 $ qui seront investis

dans la mise en place de cet équipement sportif revisité.

Les matchs des catégories pee-wee et bantam, qui se déroulaient

auparavant au parc Thifault, prendront place dans le nouvel

aménagement du parc Rivest dès le début de la saison prochaine.

D’ailleurs, plusieurs équipements du parc Thifault seront

déplacés et réutilisés dans l’aménagement du nouveau terrain,

notamment les tours d’éclairage et les estrades.

Par et pour la communauté

Les améliorations apportées à ces infrastructures sportives

sont le fruit d’une étroite collaboration entre la municipalité et

les acteurs de la communauté. « Avec la venue d’un terrain de

dimensions bantam, le parc Rivest devient un lieu favorable à

la pratique du sport pour tous les niveaux. Grâce aux judicieux

conseils de nos partenaires des associations de baseball de la

région, nous proposons un site de qualité adapté aux besoins

des équipes et qui favorisera l’évolution de nos joueuses et de

nos joueurs », indique le conseiller municipal et président de la

commission Sports, activités physiques et plein air, M. Sylvain

Benoit. Rappelons qu’en 2013, la Ville avait investi pas moins de

380 000 $ dans le réaménagement du terrain #1 du parc Rivest,

qui accueille pour sa part des équipes de niveaux midget, junior

et senior.

Le baseball à Repentigny

Les sports de balle sont de plus en plus populaires sur le

territoire repentignois. La Ville compte trois associations,

auxquelles s’ajoutent le Royal de Repentigny (junior élite), le

programme Midget AAA 17U, les Élites de Lanaudière AA, les

ligues récréatives pour adultes et le programme Sport-études

baseball offert à l’école secondaire Félix-Leclerc. Cela représente

au bas mot près de 900 amateurs de tous les âges et de tous les

niveaux.

Une vingtaine de travailleurs s’affairent sur le chantier de la SPE.

Un imposant chantier qui nécessitera près d’un an de travail.

Les conseillers municipaux et respectivement président et membre

de la commission Sports, activités physiques et plein air, M. Sylvain

Benoit et Mme Francine Payer, accompagnés de M. Dominic

Giard, chef de section logistique, et de Mme Justine Longpré,

coordonnatrice à la programmation sportive, où sera aménagé le

champ extérieur du futur terrain de baseball niveau bantam au parc

Rivest.

Des animateurs de camps de jour et de terrains de jeux remarquables

La traditionnelle soirée des Sifflets d’or, permettant de valoriser, de reconnaître et de souligner

l’excellence du travail des animateurs de camps de jour et de terrains de jeux qui se sont démarqués,

s’est tenue le 5 août dernier.

En plus de plusieurs prix dans des catégories telles

rayon de soleil et reconnaissance par les

pairs

, des bourses d’études d’une valeur totale de 5 500 $ ont été attribuées à 23 employés pendant

la soirée, dans différentes catégories, et ce grâce à l’appui des autorités municipales et des

partenaires du milieu, soit le Syndicat des cols blancs de la Ville de Repentigny, SCFP Local 2168,

et l’entreprise spécialisée en loisirs L’Air en Fête.

Voici la liste des récipiendaires

Récipiendaires Ville

Coup de pouce de l’été : William Lambert et Jordan Lemay (gagnants), Laurent Martineau, Marilou

Pagé et Ariane Dessailliers (nommés)

Animateur de l’été : François Lajeunesse-Viens et Ziad Lteif (gagnants), Gabriel Dubé, Guillaume S.

Thibodeau, Guillaume Shéridan-Paré, Maude Valiquette (nommés)

Responsable de l’été : Frédérick Sancousy

Récipiendaires Syndicat

Ancien de l’été : Sarah Rodrigue (gagnante), Charles-Étienne Joseph, Mélissane Blain, Vincent

Langlois, Élisabeth Roy (nommés)

Recru de l’été : Patrick Bourgault et Catherine Rochon (gagnants), Laury Caron, Dereck St-Georges,

Marianne Bouchard (nommés)

Récipiendaire L’Air en fête

Innovation et créativité : Marianne Bouchard

Les études avant tout

Mis sur pied en 2006 dans une perspective de valorisation de l’animation estivale, ce programme

de bourses encourage les jeunes dans leur cheminement, reconnaît leur apport au sein de notre

communauté, motive leur réussite scolaire et la poursuite des études, le tout, en soulignant de

manière particulière l’excellence de leur travail.

La mairesse, Mme Chantal Deschamps, est entourée de tous les récipiendaires des bourses ainsi que

des conseillers municipaux M. Normand Urbain, M. Georges Robinson et Mme Cécile Hénault, ainsi que

Véronique Moreau, chef de division Soutien à la vie communautaire et Stéphanie Gilbert, chef de section

programmation.