Background Image
Previous Page  5 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 5 / 8 Next Page
Page Background

Regard sur notre

ENVIRONNEMENT

Volume 14 • Numéro 7 Octobre 2016

ville.repentigny.qc.ca

Page 5

Semaine québécoise de réduction des déchets

Réduire, un objectif de communauté

La Semaine québécoise de réduction des

déchets (SQDR), une initiative pilotée par le

Front commun québécois pour une gestion

écologique des déchets, est de retour pour

une 16

e

édition du 15 au 23 octobre.

Cette année, c’est sous la thématique du gaspillage alimentaire

qu’elle vise à promouvoir l’approche 3RV (Réduction, Réemploi,

Recyclage, Valorisation) et particulièrement la gestion écologique

des résidus domestiques. La Ville de Repentigny adhère à cette

semaine environnementale depuis maintenant 10 ans et invite ses

citoyennes et ses citoyens à repenser leurs habitudes de consom-

mation et à redoubler de vigueur quant au tri de leurs matières

résiduelles.

Êtes-vous l’as du tri ?

Dans le cadre de la SQRD, la Ville vous offre de tester vos connais-

sances en gestion des matières résiduelles et ainsi découvrir

comment réduire votre production de déchets. Le jeu-question-

naire est disponible au ville.repentigny.qc.ca jusqu’au 24 oc-

tobre. Un exemplaire du livre

L’art de cuisiner sans gaspiller ni

se ruiner

, de Florence-Léa Siry, sera tiré parmi tous les partici-

pants. Bonne chance !

Portrait repentignois

Voici ce qui compose les matières résiduelles d’un domicile

moyen et les alternatives offertes par la Ville de Repentigny pour

vous en départir de manière écoresponsable :

Politique environnementale

Bilan mi-annuel : Repentigny gagne son pari !

Le 22 avril dernier, à l’occasion du Jour de la Terre, la Ville de Repentigny adoptait la seconde

mouture de sa Politique environnementale.

Elle confirmait ainsi sa volonté de concrétiser un milieu de vie

où la nature, l’urbanisation et le milieu agricole cohabitent et in-

teragissent harmonieusement, et ce, au bénéfice des générations

présentes et futures. Six mois plus tard, l’ensemble des initiatives

prévues au plan d’action pour l’an 1 ont été amorcées ou sont

complétées. Bilan d’une demi-année tournée vers l’avenir.

Sept actions maintenant complétées

Pour une deuxième année consécutive, l’équipe

environnementale a réalisé des tests au colorant pour

détecter des raccordements inversés. L’objectif de 2 500

vérifications a été largement dépassé, puisque près de 2 800

maisonnées ont été visitées en 2016.

L’usine de traitement des eaux usées (STEU) continue de

valoriser 100 % des biosolides qu’elle produit et de se

chauffer essentiellement au biogaz généré. L’une des rares

infrastructures au Québec qui peut se vanter d’une telle

performance !

En mai dernier, 10 arbres ont été plantés près des enclos

canins du bassin Lefebvre et du parc des Moissons. Cette

initiative, qui s’inscrit dans le cadre du Jour de la Terre, en

est à sa 4e année.

Au cours de la saison estivale, 1 452 nouveaux arbres ont

été répertoriés en cours avant sur le territoire public et

l’inventaire se poursuit. À ce jour, la division parcs et espaces

verts a relevé 2 376 frênes, lesquels représentent jusqu’à 4 %

de la canopée de la Ville.

Les 110 équipements de récupération extérieurs présents

en bordure de rue et de pistes cyclables, ou situés près

des abribus et des parcs sont maintenant cartographiés.

Un inventaire fort utile à la planification des prochains

aménagements municipaux !

Le 29 octobre prochain aura lieu le Gala reconnaissance

des bénévoles, maintenant classifié niveau 3 de la norme

BNQ 9700-253 en gestion responsable d’événements, par le

Conseil québécois des événements écoresponsables.

Grâce à la collaboration de la Corporation de l’aménagement

de la rivière L’Assomption (CARA), plus de 15 km de bandes

riveraines ont pu être caractérisés à l’été 2016.

Vers une ville de plus en plus verte

Grâce à son partenariat avec l’Association pour le recyclage

des produits électroniques du Québec (ARPE), l’écoparc de

Repentigny accueille maintenant les produits électroniques

de toute sorte. Jusqu’à maintenant, ce sont 14 728 kg de ces

matières qui ont été détournés de l’enfouissement. D’autres

améliorations sont à prévoir à l’écoparc, restez à l’affût !

L’herbirecyclage et le feuillirecyclage représentent deux

alternatives écologiques à l’arrosage des pelouses ainsi qu’à

l’utilisation d’engrais chimiques. Au cours des derniers mois,

l’équipe environnementale s’est assurée de sensibiliser les

citoyennes et les citoyens aux bienfaits de ces techniques.

Maintenant qu’un nouveau contrat de gestion des matières

résiduelles a été octroyé, la Ville est à réviser et à actualiser

le règlement municipal qui y est associé, notamment afin

d’interdire la disposition de plantes exotiques envahissantes

dans les résidus verts, limitant ainsi leur propagation.

Depuis plus de dix ans, la Ville offre aux Repentignoises

et aux Repentignois des conférences sur les pelouses

écologiques. La division environnement du Service de

l’aménagement et de développement du territoire travaille

présentement à développer une stratégie qui permettra de

promouvoir davantage les alternatives aux pesticides.

Agir pour demain

Le déploiement de la Politique environnementale s’oriente au-

tour de sept grandes thématiques, soit activités municipales, air

et changements climatiques, eau, énergies renouvelables, ma-

tières résiduelles, nuisances et bruits, ainsi que sols et biodiver-

sité, toutes déterminées selon les priorités des Repentignoises

et des Repentignois. En effet, rappelons que près de 600 d’entre

eux se sont prononcés sur leur vision d’une gestion responsable

pour un milieu de vie durable dans le cadre d’une consulta-

tion publique. « La refonte de la Politique environnementale

nous a permis de constater le profond attachement qui lie nos

citoyennes et nos citoyens à leur milieu de vie, à leur ville et à

son avenir. Jusqu’à présent, les actions qui ont été choisies et

priorisées dans le cadre d’un dialogue sans barrière ni fron-

tière avec la population ont porté leurs fruits et les prochaines

années s’annoncent tout aussi porteuses », indique le président

de la commission Environnement et développement durable,

M. Normand Urbain.

Surveillez la section Environnement du site web de la Ville pour

être à l’affût des initiatives en matière d’environnement.

RÉSIDUS DOMESTIQUES DANGEREUX (RDD) – 1 %

Collecte annuelle en septembre

Écoparc de la MRC de L’Assomption

Médicaments aux pharmacies

MATIÈRES

ORGANIQUES – 47 %

Collectes des résidus verts :

30 semaines par année

Collectes des branches

: mensuelles, de mai à

novembre

Collecte des sapins de Noël

: en janvier

Compostage domestique

: programme municipal

de subvention, séance

d’information au printemps

COLLECTE SÉLECTIVE / RECYCLAGE – 35 %

Collecte aux 2 semaines : plastique (1, 2, 3, 4, 5 et 7), verre, papier, carton et métal

RÉSIDUS DE MATÉRIAUX DE

CONSTRUCTION, RÉNOVATION, et

DÉMOLITION (CRD) – 8 %

Écoparcs de Repentigny et de la

MRC de L’Assomption

AUTRES – 2 %

Collectes

hebdomadaires

des ordures

TEXTILES – 3 %

Écoparcs de la MRC de L’Assomption

Plusieurs OBNL (Bottin vert)

ENCOMBRANTS – 4 %

Collectes ponctuelles

Écoparc de la MRC de L’Assomption

Écoparc de Repentigny, uniquement

pour les produits électroniques

Bottin vert

Bottin vert

En 2015, chaque Repentignois a acheminé en moyenne 334 kg de

déchets au site d’enfouissement, comparativement aux 111 kg di-

rigés vers le centre de recyclage. Le tri domestique revêt alors une

importance capitale et c’est pour cette raison que la Ville offre

de nombreux outils afin de s’y retrouver parmi les nombreuses

collectes et alternatives offertes.

Par exemple, le Bottin vert, disponible au ville.repentigny.qc.ca/

environnement, recueille une foule de points de dépôt vous per-

mettant d’offrir une seconde vie à vos objets ou à vos résidus de

toute nature.

La SQRD se déploie autour du mantra suivant : «Réduire, c’est

agir». À Repentigny, réduire, c’est mettre au régime nos ordures en

acheminant nos matières aux bons endroits. Relèverez-vous le défi?

Planifier pour moins gaspiller !

Saviez-vous que chaque année, le gaspillage alimentaire

représente 3 100 $ par ménage ? Comme plus de 45 % du

gaspillage alimentaire a lieu à la maison, voici quelques

astuces pour consommer de manière responsable et

économe :

Avant d’aller faire vos courses, prenez en photo le

contenu de votre frigo. Vous vous assurerez ainsi de ne

rien acheter en double !

Rangez votre frigo en vous assurant de placer les

aliments moins frais à l’avant. Une solution efficace pour

contrer les oublis malencontreux.

Utilisez les légumes défraichis pour faire des potages

et vos pelures de carottes, d’oignons ou vos feuilles de

céleri pour aromatiser vos bouillons.

Congelez vos restants de yogourt, de pesto ou de pâte

de tomates dans des bacs de glaçons ou des moules à

muffins. Vous les aurez sous la main pour différentes

recettes !

Et vous, quel est votre #trucpourreduire ? Suivez la page

Instagram de la Ville de Repentigny, instagram.com/

villederepentigny_officiel, pour connaître d’autres astuces !

Les arbres plantés en mai dernier provenaient de la pépinière de

la Fondation MIRA. Sur la photo : Normand Urbain, président de

la commission Environnement et développement durable, Sylvie

Bouchard, directrice du Service des travaux publics, Judith Tardif,

superviseure horticole, Francine Payer, présidente de la commission

Parcs et espaces verts.