Background Image
Previous Page  3 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 3 / 8 Next Page
Page Background

DOSSIER

spécial

Agir pour demain : Repentigny actualise sa

politique environnementale

Portée par sa volonté d’exemplarité, la Ville de Repentigny a adopté une nouvelle Politique

environnementale dont l’objectif est de concrétiser un milieu de vie où la nature, l’urbanisation et le

milieu agricole cohabitent et interagissent. Par l’actualisation de cette politique, Repentigny s’engage à

placer l’environnement au cœur de chaque décision, dans une perspective de développement durable,

et ce, par la mise en place de nombreuses mesures au bénéfice des générations présentes et futures.

« Nous évoluons dans un environnement de qualité où le cadre

de vie est à préserver pour nous-mêmes, mais aussi pour les

générations futures. La première mouture de la Politique

environnementale a produit de beaux résultats, améliorant

l’environnement et, par là-même, la qualité de vie. Depuis 2006,

une multitude d’actions ont démontré qu’il était possible d’agir

en environnement tout en stimulant l’innovation et la croissance

responsable », a indiqué la mairesse de la Ville Repentigny,

Mme Chantal Deschamps.

Après dix ans, une mise à jour de la Politique environnementale

s’imposait. D’autant plus que la commission Environnement et

développement durable souhaitait le faire en interpellant la

population repentignoise au moyen d’une opération « zéro

papier, 100% web » ! L’objectif de ce sondage en ligne

était d’ouvrir le dialogue et de permettre à chaque citoyen

d’exprimer ses attentes sur les priorités d’action à Repentigny.

Cet exercice a non seulement conduit à l’actualisation de la

politique, mais également à la création d’un espace dédié

au suivi de celle-ci sur le site Internet municipal. En effet,

vu le grand nombre de questions et commentaires ayant été

soulevées lors du processus de consultation, une foire aux

questions sera bientôt mise en ligne.

7 thématiques,

1 ville attractive pour les générations futures

La Ville de Repentigny sait mettre en œuvre des solutions perfor-

mantes et innovantes pour l’environnement, par exemple pour

rendre les opérations de déneigement plus écologiques, pour va-

loriser 100 % des biosolides produits à la Station de traitement

des eaux usées (STEU), pour rendre les espaces publics encore

plus agréables à vivre. Les dernières années ont démontré que

la préoccupation environnementale irrigue l’ensemble des do-

maines de la vie quotidienne. « C’est d’ailleurs pourquoi les Re-

pentignoises et les Repentignois ont été appelés à se prononcer

sur les priorités d’action. Près de 600 personnes ont participé à

cette consultation citoyenne », explique le président de la com-

mission Environnement et développement durable, M. Normand

Urbain.

De fait, une série d’objectifs vont permettre à la Ville d’engager

des actions concourant au développement durable dans sept do-

maines prioritaires pour les citoyens, soit Activités municipales,

Matières résiduelles, Air et changements climatiques, Nuisances et

bruits, Eau, Sols et biodiversité, Énergies renouvelables.

« La prise en considération de ces thématiques vont nous mener

à une ville durable, c’est-à-dire respectueuse de l’environne-

ment, économiquement productive et socialement impliquée. La

nouvelle politique accompagnée d’un plan d’action nous donne

en 2016 un cadre concret pour protéger nos ressources et pour

prendre en compte les enjeux environnementaux dans le redé-

veloppement urbain, pas à pas avec la communauté », fait valoir

M. Urbain.

Ce nouveau tournant à la fois urbanistique et écologique est ac-

tuellement en voie de réalisation et plusieurs actions peuvent

déjà être observées à l’échelle repentignoise.

Quelques actions déjà amorcées 

Poursuivre l’inventaire des raccordements inversés sur tout le

territoire ;

Maximiser la valorisation des ressources biosolides et des

biogaz générés par la STEU ;

Poursuivre la plantation annuelle de dix arbres lors du Jour

de la Terre ;

Poursuivre et maintenir à jour l’inventaire des arbres sur tout

le territoire public à l’aide d’outils géomatiques ;

Compléter le portrait des emplacements des équipements

de récupération extérieurs par leur géoréférencement et en

poursuivre l’installation dans les parcs et aires publiques.

Quelques actions mises en place en 2016

Obtenir la certification en gestion responsable d’évènements

selon la norme BNQ 9700-253 pour le gala Reconnaissance

des bénévoles, dans l’optique de reproduire l’action dans les

autres évènements ;

Caractériser les bandes riveraines de la rivière L’Assomption

sur le territoire repentignois ;

Bonifier et promouvoir l’écoparc de Repentigny ;

Promouvoir l’herbirecyclage et le feuillirecyclage auprès de la

population ;

Modifier le règlement de gestion des matières résiduelles afin

d’interdire la disposition de plantes exotiques envahissantes

dans les résidus verts pour éviter leur propagation ;

Réviser le règlement sur les pesticides et adopter une

stratégie municipale.

La politique au cœur

du mandat de la commission

La politique environnementale est le produit de l’action

conjointe de cinq grands acteurs : la commission Environne-

ment et développement durable, le conseil municipal, la firme

Groupe DDM, les employés municipaux et les citoyens ayant

participé au sondage.

Pour les prochaines années, le mandat principal de la commis-

sion sera d’assurer le suivi de la politique environnementale,

en plus d’élaborer des recommandations sur les dossiers tou-

chant l’environnement en général, le développement durable et

la mise en valeur des milieux naturels.

Ce comité est constitué de quatre membres : Normand Ur-

bain (président), Raymond Hénault (conseiller membre),

Julien Lauzon (directeur du service ADT) et Marjolaine

Rodier-Sylvestre (chef de division environnement – ADT).

Une révolution

«verte» à petits pas

Pour la petite histoire, il faut savoir que dans son tout premier Plan

stratégique de développement, adopté à la fin des années 1990,

la Ville de Repentigny confirmait déjà sa préoccupation pour

la mise en valeur des ressources environnementales de son

territoire. En mars 2012, le Plan métropolitain d’aménagement

et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine

de Montréal entrait en vigueur et orientait la planification du

territoire dans une perspective de développement durable.

Suivant l’entrée en vigueur du PMAD, la Ville de Repentigny

complétait son nouveau Plan stratégique de développement 2013-

2018, positionnant du même coup la vision du devenir de la Ville

et s’engageant à être une ville verte. Les principes énoncés lors

de cet important exercice de planification ont servi de prémisse

à l’élaboration des divers plans et politiques de la ville, y compris

le nouveau Plan d’urbanisme 2015 et la révision de la Politique

environnementale.

On se rappellera que la première politique environnementale

émergeait d’un contexte territorial en pleine croissance.

Amorcée en décembre 2014, l’actualisation de la Politique

environnementale s’inscrit dans un virage urbanistique et

renforce cette volonté d’intégrer le concept du développement

durable dans toutes les sphères d’activités de la Ville pour

redévelopper autrement. La nouvelle politique environnementale

vise ainsi à poursuivre et à accroître les efforts consentis depuis

les dernières années en environnement, mais surtout, à intégrer

les enjeux d’aujourd’hui.

Sylvie Bouchard, directrice des Travaux publics, Raymond Hénault et

Normand Urbain, respectivement membre et président de la commission

Environnement et développement durable, Marjolaine Rodier-Sylvestre,

chef de division environnement et Carole Mailloux, chef de division Parcs

et espaces verts, lors d’une activité de plantation au parc Larochelle en

2015.

Vous serez visités

L’inventaire des raccordements inversés se poursuit

Un inventaire des raccordements inversés a été entrepris à Repentigny, conformément au

protocole établi entre la Ville et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du

territoire (MAMOT). Prévu sur un horizon de 10 ans, ce programme est de retour en 2016 :

les aVERTis feront la visite de 2500 portes pour la période de mai à août.

L’objectif de cette recherche de porte en porte est d’abord de

dresser le portrait des raccordements inversés, puis ensuite

d’éliminer les rejets d’eaux usées domestiques non traitées dans

le réseau d’égout pluvial municipal, ce qui constitue à la fois une

anomalie et une source de pollution.

Un raccordement dit « inversé » est un branchement ou une défec-

tuosité à un équipement qui permet à des eaux usées sanitaires de

se déverser ailleurs que dans un réseau d’égout domestique, soit

dans un réseau d’égout pluvial, sur le sol, dans un fossé ou dans

un cours d’eau, alors que l’immeuble concerné est desservi par

un réseau d’égout domestique.

L’inventaire est réalisé par quatre stagiaires de niveau univer-

sitaire en génie civil ou de la construction. Les employés muni-

cipaux qui seront en équipe de deux s’identifieront au moyen

d’une lettre d’autorisation émise par la Ville. L’équipe effectuera

un test au colorant qui devrait prendre en moyenne trente (30)

minutes. Pour ce faire, l’un des employés devra avoir accès à

l’intérieur du domicile afin de déposer une pastille de colora-

tion dans la cuvette et activer la chasse d’eau. La suite du test se

déroulera à l’extérieur avec l’observation de la coloration dans

les regards pluvial et sanitaire. Pour chaque cas de raccorde-

ment erroné détecté, la Ville enverra une correspondance afin

d’en aviser les propriétaires. Dans tous les cas, la pleine colla-

boration des propriétaires sera sollicitée.

Selon le protocole d’entente convenu avec le MAMOT, la Ville de

Repentigny a l’obligation de réaliser l’inventaire des raccorde-

ments inversés sur tout le territoire de la ville afin d’éliminer

les rejets d’eaux usées sans traitement. Le Ministère évalue le

pourcentage de maisons présentant ce problème au Québec à

2 % tout au plus.

Autres informations au repentigny.qc.ca, section environnement,

ou ligne Info-Environnement au 450-470-3830.

Volume 14 • Numéro 3 Avril 2016

ville.repentigny.qc.ca

Page 3