Background Image
 1 / 8 Next Page
Information
Show Menu
1 / 8 Next Page
Page Background

Suivez-nous sur

ville.repentigny.qc.ca Tous vos services municipaux

du bout des doigts!

Une ville arborée

Nouvelle politique pour valoriser la foresterie et la biodiversité

Avec plus de 375 hectares de milieux

boisés, Repentigny dispose d’un

patrimoine arboricole riche. Engagée

en faveur de l’environnement, la Ville

sait combien les arbres et les milieux

naturels sont des éléments essentiels

à la qualité de vie. Ainsi, c’est à

l’occasion du «Mois de l’arbre et des

forêts » que la Ville de Repentigny

annonce fièrement le lancement de

sa Politique de foresterie urbaine et

de biodiversité, laquelle se structure

comme une branche de sa nouvelle

Politique environnementale. Voilà

qui vient concrétiser sa volonté de

valoriser la nature en ville.

Par la mise en place de cette politique, la Ville de Repentigny

s’assure de l’intégration du couvert végétal et de la biodiversité

dans une vision commune. S’engage désormais une collaboration

continue pour veiller à la protection, à la restauration et à la

mise en valeur du patrimoine arboricole et de ses milieux

naturels. Celle-ci implique les intervenants publics, les

organismes communautaires, les entreprises du secteur privé et

les citoyens. Autant dire qu’avec cette politique, tous les acteurs

sont appelés à veiller sur un trésor à préserver, et ce, au bénéfice

des générations futures.

Repentigny prend soin de ses habitants…

à feuilles !

À l’automne 2012, Repentigny a mis sur pied un comité de

travail formé d’intervenants municipaux et de spécialistes

dans le domaine de la

foresterie. Un inventaire

quantitatif des arbres a

notamment été réalisé

dans

les

emprises

publiques et dans les

cours avant. L’exercice

a permis de dégager

un portrait d’ensemble

et surtout, d’identifier

les enjeux propres au

territoire. La Politique

de foresterie urbaine

et de biodiversité est le

fruit de cette réflexion.

« L’arbre est un bien

vivant, un enjeu, un

incontournable

des

projets d’aménagement. Cette politique vient l’affirmer haut et

fort. Notre ambition est d’élever la place de la nature en ville,

mais aussi de réfléchir à un rapport unifiant avec elle. Notre

ville est mature et ceci nous porte à développer un nouveau

savoir-faire pour allier urbanisation et foresterie », soutient la

mairesse de la Ville de Repentigny, Mme Chantal Deschamps.

« Cette politique est le miroir de l’attachement grandissant

des Repentignoises et des Repentignois à la qualité de leur

cadre de vie, et du fait-même, à la présence d’arbres dans leur

environnement immédiat. Que ce soit les arbres en cour avant,

ceux qui bordent les voies, ceux dans le parc d’à côté… Nous

voulons tous que grandisse cette relation entre la Ville, les

citoyens et la nature. Il s’agit de préserver un patrimoine riche

et digne de respect et de le bonifier », indique pour sa part le

président de la commission Environnement et développement

durable, M. Normand Urbain.

La Ville de Repentigny s’engage donc à ce que l’arbre et la

biodiversité occupent toujours une place de choix dans le

paysage repentignois. Ainsi, pour les prochaines années, elle se

fixe les objectifs suivants :

Mettre en valeur

Le premier objectif est de guider les

interventions de la Ville en matière

de protection et de mise en valeur du

couvert boisé : soutenir sa croissance

et accroître les plantations d’essences

d’arbres variées (biodiversité).

Croître avec la forêt urbaine

Le deuxième objectif se lie à la réalité

d’une ville mature. Repentigny doit

densifier son territoire pour stimuler

le développement, ce qui implique des

projets de rénovation urbaine dans

certains quartiers. L’objectif sera de

répondre adéquatement à ces enjeux

en trouvant des solutions pour réduire

les pressions naturelles et humaines

sur la nature en ville. À ce chapitre,

Repentigny sait combien l’arbre fait

partie de l’architecture d’une ville, qu’il abrite une

partie de l’écosystème urbain et qu’il doit ainsi

faire partie des déterminants de sa croissance.

Protéger et promouvoir

Le troisième objectif est d’assurer la protection,

la restauration et la mise en valeur du patrimoine

arboricole et de la biodiversité.

Sachant que l’expertise municipale relative à l’arbre

urbain doit être valorisée, le quatrième objectif de

la politique vise à promouvoir le développement et

le transfert de connaissances liés au patrimoine

arboricole et à la biodiversité.

Un trésor à nos portes

Des éléments d’une grande valeur écologique sont

à découvrir au gré des déplacements quotidiens.

Il appartient à tous les Repentignoises et les

Repentignois d’en profiter :

Le boisé du Sentier de la presqu’île ayant

une superficie de 850 hectares, dont 190 en territoire

repentignois, de même que le boisé de la Savane

Le fleuve Saint-Laurent, la rivière L’Assomption et les cours

d’eau

L’île Bourdon ayant une superficie de 58 hectares, dont 24

protégés, parce qu’ils constituent des aires de concentration

d’oiseaux aquatiques ainsi qu’une frayère importante de la

rivière des Prairies

L’île Lebel qui couvre une superficie de 15 hectares. Elle

supporte des herbiers aquatiques d’importance et on y

retrouve des espèces à statut précaire

Les espaces boisés des différents parcs du territoire, comme

celui des Premières-Nations qui se démarque par sa vocation

écologique et environnementale en raison de la conservation

du boisé adjacent et des sentiers d’interprétation qui y seront

construits

Par sa position stratégique en lien

direct avec le fleuve et la rivière

L’Assomption, en plein cœur de la

vallée du Saint-Laurent, Repentigny

abrite une importante biodiversité

faunique et floristique. Que ce soit

par ses arbres remarquables et

rares ou ses milieux humides et

riverains qui sont l’habitat privilégié

de plusieurs espèces d’oiseaux et de

poissons, Repentigny possède une

richesse biologique qui fait la fierté

de sa population. La Politique de

foresterie urbaine et de biodiversité

suscitera elle aussi un sentiment de

fierté, de même qu’un sentiment de

responsabilité collective.

S’enraciner pour sépanouir

POLITIQUE DE

FORESTERIE

URBAINE

ET DE

BIODIVERSITÉ

Mme Judith Tardif, chef horticole, M. Julien Lauzon, directeur au Service d’aménagement et

de développement du territoire, MM. Raymond Hénault et Normand Urbain, respectivement

membre et président de la commission Environnement et développement durable et M. Éric Bon,

technicien arboricole, lors d’une plantation au bassin Lefebvre.

Un arbre remarquable au croissant des

Dirigeants.

Volume 14 • Numéro 4

Mai 2016

Prix leadership

dans le secteur public

IAPC/Deloitte

Or 2014

Skate Plaza

Distinction

George W.Burke

Réseau environnement

Lauréate 2015

Prix Régis-Laurin

Développement du logement

social édition 2016

Chantal Deschamps lauréate

Prix Bronze

Taux de participation

Édition 2016

Défi Santé