Background Image
Previous Page  4-5 / 8 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4-5 / 8 Next Page
Page Background

Festival Feu et Glace 2016

Une tempête de plaisir, une

avalanche de bonheur

Sous le thème de la Guerre des Tuques, c’est une 16

e

édition décoiffante que nous a offert le Festival

Feu et Glace. Petits et grands ont pu profiter des nombreux spectacles et de toutes les activités

offertes au parc de l’Île-Lebel. Voici quelques photos pour se remémorer ces bons souvenirs.

Volume 14 • Numéro 2 Mars 2016

ville.repentigny.qc.ca

Page 5

La mascotte Atashtatuk était bien entourée avec, de gauche à droite, Cécile Hénault, conseillère

municipale, Normand Venne, conseiller municipal, M

e

Jean-Sébastien Brunet, président de Feu et Glace,

Chantal Deschamps, mairesse, Georges Benoît et son fils Sylvain, conseiller municipal.

Comme tous les ans, c’est au bar de glace qu’il faisait le plus chaud.

Le comité organisateur a été acclamé sur la scène Loto-Québec par les spectateurs.

À l’avant, Mario Morais de Récréotourisme Repentigny, Chantal Deschamps, mairesse et Antoine Urbain,

fils de Normand Urbain. À l’arrière, Denyse Peltier, conseillère municipale, Jean-Yves Lemay, Rythme

FM 105,7, porte-parole, la mascotte Atashtatuk, le président du festival M

e

Jean-Sébastien Brunet,

Normand Urbain et Sylvain Benoît, conseillers municipaux.

Pendant les deux fins de semaines, la foule était au rendez-vous pour profiter des plaisirs de l’hiver.

Sur la scène Loto-Québec, les concerts se sont enchaînés pour réchauffer les spectateurs.

Les enfants ont pu s’en donner à cœur joie notamment grâce à la tyrolienne et au parcours aventure.

Comme toujours, les glissades ont fait des heureux!

Même les personnages de la Guerre

des tuques étaient de la fête!

Page 4

ville.repentigny.qc.ca

Volume 14 • Numéro 2 Mars 2016

Une fois encore le

bilan des accidents

est à la baisse sur le

territoire desservi par

le Service de police

de Repentigny. Les

différentes campagnes

de prévention

rapportent. La dernière

en ligne, « On vous lance

un défi » a rapporté

un vif succès auprès

des automobilistes.

Dans l’ordre habituel,

les instigateurs et

partenaires Bruno

Marier, Michel Perreault,

Francine Payer, Helen

Dion, Claude Robillard et

Raymond Hénault.

Regard sur nos

SERVIcES

Femmes de tête, femmes de Ville

Une Ville est en soi une microsociété.

La plupart des sphères d’activités y sont

représentées et ses individus, tant hommes

que femmes, exercent mille métiers, mille

passions.

Pourquoi Repentigny?

Ce qui fait que la Ville de Repentigny se distingue du lot et se

différencie, c’est la place importante qui y occupent les femmes,

à la mairie d’abord, mais aussi à des postes stratégiques et au

sein de métiers dits non traditionnels.

La journée du 8 mars est une belle occasion pour souligner leur

apport et leur collaboration à faire de la 13e ville en importance

au Québec, un lieu de travail unique.

Femme et politicienne

En 1997, Chantal Deschamps est devenue la première femme

à se faire élire au poste de mairesse de Repentigny. Réélue en

2002, en 2005, en 2009 et en 2013, elle occupe parallèlement les

fonctions de préfète de la MRC de L’Assomption.

« Le milieu municipal a longtemps été un milieu exclusivement

composé d’hommes. Aujourd’hui, tout est différent. Les femmes y

sont actives et elles sont partie prenante du pouvoir décisionnel.

C’est une grande fierté pour moi de voir qu’à Repentigny nous

nous démarquons à ce chapitre », déclare Chantal Deschamps.

Mon patron est une femme

L’une d’elles, Sylvie Bouchard, dirige l’imposant Service des

travaux publics, au cœur du service citoyen. Elle supervise 137

employés, majoritairement des hommes. Ses antécédents parlent

pour elle. Peu de gens le savent, mais en 1987, à l’âge de 27 ans,

elle est devenue la première contremaître de sexe féminin au

Québec.

Il en est de même au Service de police. Encore là une dame,

Helen Dion, seconde femme à occuper un tel poste à l’échelle

provinciale. Passionnée de son métier, elle est aussi la présidente

de l’Association des directeurs de police du Québec.

De son côté, Carole Mailloux est aussi entourée d’hommes -

et de quelques femmes - à la direction de la division parcs et

espaces verts, autre milieu de travail où ces messieurs sont en

plus grand nombre.

Plusieurs autres postes du bureau de direction sont occupés

par des représentantes de la gent féminine : les finances et la

trésorerie, les ressources humaines, les Communications ainsi

que les Arts et la Culture.

Repentigny compte aussi des pompières, plusieurs policières,

des techniciennes au traitement des eaux, des horticultrices, des

inspectrices, une greffière, une ingénieure et une évaluatrice.

Toutes catégories de postes confondues, Repentigny s’approche

de l’équité en matière de recrutement et d’emploi. Les femmes y

sont présentes à 43 %.

« Bien sûr, c’est avant tout un travail d’équipe. Chacun de

nos employés est un maillon important. Mais en ce 8 mars,

place aux femmes et à leurs réalisations », ajoute la mairesse

repentignoise.

Bilan des accidents de la route

À la baisse pour une cinquième année consécutive

Pour une cinquième année consécutive, Repentigny enregistre une

baisse des accidents de la route sur son territoire.

Plus précisément, le total des accidents de la route est passé de 756 en 2014 à 719 en 2015, ce qui

représente une diminution de 4, 9 %.

En fait, depuis 2011, les accidents de la route ont chuté de 35,2 %.

Des campagnes qui portent leurs fruits

« C’est une bonne nouvelle. Ce bilan indique que nos différentes campagnes de prévention et de

sensibilisation portent leurs fruits. J’en suis très fier. C’est un réel travail de partenariat et je tiens à

souligner les efforts des différents services municipaux qui y sont associés », indique M. Raymond

Hénault, conseiller municipal, président de la commission Sécurité urbaine.

Rappelons qu’en 2013, parallèlement à l’adoption de la Politique de sécurité urbaine, le Service de police

a déployé une stratégie globale de prévention consacrée à la sécurité routière et s’est doté d’un plan

d’action qui, les chiffres le démontrent, a contribué à la baisse significative des incidents sur la route.

« Nous intervenons sur tous les fronts. C’est un travail de longue haleine qui implique tant notre

monde à l’interne que les partenaires du milieu », ajoute Mme Helen Dion, directeur du Service

de police de Repentigny.

Hormis son territoire respectif, il faut savoir que le Service de police de Repentigny dessert

également le territoire de la ville voisine de Charlemagne.

SAM testé avec succès

L’automate d’appels

utilisé en cas

d’urgence a été testé

avec succès et la Ville

de Repentigny tient

à remercier tous

les citoyens ayant

participé.

Du 15 au 17 février derniers, la

Ville s’assurait de l’efficacité de

son système automatisé de messagerie (SAM) qui

permet de rejoindre rapidement les citoyens lors de

situations d’urgence.

Plus de 9 200 personnes ont été contactées et les

résultats sont très concluants.

En effet, nous savons désormais que la Ville est prête

à rejoindre ses citoyens en un laps de temps très

court si nécessaire. Lors des tests, c’est près de 80%

des personnes visées qui ont reçu l’appel de SAM. Les

gens n’ayant pas reçu l’appel sont ceux ne possédant pas

de boîte vocale et n’ayant pas décroché ou ceux pour

qui nous avons des coordonnées erronées. Il est de la

responsabilité des citoyens de nous communiquer leurs

informations à jour, vous pouvez vous inscrire à SAM

au

http://www.ville.repentigny.qc.ca/vie-citoyenne/

situation-d-urgence.html

Un outil fiable

« SAM est notre outil de communication principal

en cas d’urgence, c’est un outil fiable qui contribue

au sentiment de sécurité de notre population »,

affirme le conseiller municipal et président de la

commission Sécurité urbaine, M. Raymond Hénault.

La Ville remercie les citoyens d’avoir répondu

en si grand nombre et tiendra compte de tous les

commentaires formulés dans le cadre d’un processus

d’amélioration continue.

Le Salon des ressources en

soutien à domicile est de retour

La table de concertation du soutien à domicile de la MRC L’Assomption vous

invite le 22 avril prochain au Salon des ressources en soutien à domicile. Ce sera

l’occasion de prendre connaissance des services existants et d’échanger avec les

intervenants œuvrant au sein de différentes associations et organisations.

Le salon s’adresse aux personnes :

âgées en perte d’autonomie;

ayant un problème de santé;

ayant une déficience physique;

ayant un problème de santé mentale;

ayant une déficience intellectuelle et autisme;

et à leurs parents, proches et amis ainsi qu’aux intervenants du milieu.

Plusieurs haltes-répit seront offertes gratuitement sur place, pour les enfants et

les adultes. L’événement se déroulera de 14 h à 21 h au Centre à Nous, situé au 50,

rue Thouin.

C’est en rendez-vous!