Background Image
 1 / 8 Next Page
Information
Show Menu
1 / 8 Next Page
Page Background

Suivez-nous sur

Tout ce qu’il faut savoir sur Repentigny !

ville.repentigny.qc.ca

/clientele/nouveaux-residents

Discours intégral de la mairesse, Mme Chantal Deschamps, prononcé le 1

er

novembre 2016

Rapport sur la situation financière de la Ville de Repentigny

Chères citoyennes, Chers citoyens,

Mesdames les conseillères, Messieurs les conseillers,

C’est avec fierté que je fais rapport, devant vous ce soir, sur la situation

financière de la Ville de Repentigny.

Il importe de vous mentionner d’entrée de jeu qu’il s’agit vraisembla-

blement du dernier rapport sur la situation financière qu’une mai-

resse ou qu’un maire devra présenter, car le ministre des Affaires

municipales et de l’Occupation du territoire, M. Martin Coiteux, pro-

cédera sous peu au déploiement du Plan d’action gouvernemental

pour réduire le fardeau administratif des municipalités. C’est un plan

dont il a confirmé la mise en œuvre devant les délégués de la Fédé-

ration québécoise des municipalités (la FQM), réunis à Québec il y a

quelques semaines à peine.

Dans ce plan tant attendu par le monde municipal, le ministre Coiteux

compte, et je le cite, «regrouper les rapports de reddition de comptes

financiers produits par les municipalités envers leurs citoyens afin

d’en assurer la cohérence et alléger les obligations relatives à la pro-

duction de documents de nature financière afin d’accroître leur per-

tinence».

Comme le mentionne le Plan d’action gouvernemental, l’obligation

de produire un rapport sur la situation financière en novembre sera

abolie et certaines informations qu’il renferme seront intégrées dans

d’autres documents accessibles aux citoyens. Cela permettra, à nous

les élus, de choisir le meilleur médium et la période optimale pour

dresser l’état des finances de nos municipalités.

À Repentigny, nous nous sommes toujours prêtés, avec enthousiasme,

à cet exercice transparent qu’est le Rapport sur la situation financière

puisqu’il est perçu par nos citoyens comme un pronostique de la santé

financière de la Ville de Repentigny, laquelle dois-je préciser, est en

constante amélioration, exercice après exercice. Or, nous souscrivons

aussi à la vision du ministre quant à ces différents actes de reddition

de comptes qui alourdissent inutilement la tâche des administrateurs,

comme celle des élus.

La transparence de notre administration en matière de finances se

traduit également dans ses explications détaillées sur l’endettement

net à long terme, publiées régulièrement dans le bulletin municipal

Regard sur Repentigny

, ou à travers les quatre cadres du Processus

budgétaire repentignois.

Bref, il s’agit ici du dernier Rapport sur la situation financière de la

Ville de Repentigny, à être présenté sous cette forme, mais ce ne sera

pas non plus le dernier exercice de transparence sur la santé finan-

cière à l’intention de nos citoyennes et de nos citoyens.

Ainsi, conformément à la Loi sur les cités et villes du Québec, ce pré-

sent rapport traitera :

des états financiers consolidés de l’exercice 2015;

du rapport de l’auditeur indépendant pour l’exercice 2015;

du programme d’investissements 2016;

des indications préliminaires quant aux états financiers de 2016;

du prochain programme d’investissements 2017, 2018 et 2019;

des orientations générales du prochain budget 2017.

Je dépose également en annexe, la liste des contrats comportant une

dépense de plus de 25000 $ que la Ville de Repentigny a conclu de-

puis le dernier rapport sur la situation financière, le 11 novembre

2015. Cette liste comprend les contrats comportant une dépense de

plus de 2000 $ intervenus durant cette même période avec un même

cocontractant, lorsque l’ensemble de ces contrats comporte une dé-

pense totale qui dépasse 25000 $. Elle indique, pour chaque contrat,

le nom du contractant, le montant de la contrepartie et l’objet du

contrat. L’annexe inclut également un tableau

sur la rémunération et les allocations des dé-

penses accordées aux élus.

Les états financiers 2015

Le 12 avril dernier, dans cette même salle,

l’auditeur indépendant de la firme profession-

nelle DCA comptable agréé Inc. a présenté les

faits saillants des états financiers consolidés de

l’exercice 2015.

En effet, rappelons-nous que ce rapport financier

renfermait nombre de bonnes nouvelles pour les

contribuables repentignois, comme l’excédent

de 5366537 $ ou encore l’impressionnante

réduction de l’endettement net à long terme de

5621864 $ en seulement 12 mois.

Il faut en outre noter que l’excédent en fin d’exer-

cice, le 31 décembre 2015, s’explique par :

une rentrée importante de revenus imprévus

provenant de la taxation et des droits sur les mutations immobilières

atteignant 869000 $, témoin de la vigueur du marché immobilier

repentignois, particulièrement en novembre et en décembre 2015;

une gestion optimale des ressources humaines et des avantages

sociaux se traduisant par des économies d’échelle de 700000 $;

une rationalisation budgétaire permettant d’économiser 731800 $,

résultat, il faut dire, de la mise en place, en 2014, de quatre mesures

de rigueur budgétaire qui portent toujours leurs fruits, soit la rationa-

lisation budgétaire, les travaux du comité de révision permanente des

dépenses et de la saine gestion, la réévaluation des postes d’emploi

et les investissements en infrastructures liés à une aide financière

gouvernementale.

L’excédent de 2015 a donc été réparti comme suit :

1000 000 $ ont été versés dans la réserve pour les acquisitions et le

redéveloppement;

1000000 $ ont été ajoutés dans la réserve du développement culturel;

1341600 $ ont été injectés dans la réserve pour le remboursement

anticipé de la dette en capital.

J’ai également annoncé, au printemps dernier, la reconduction de la

mesure introduite en 2013 qui consiste à appliquer 25 % du surplus

consolidé pour le remboursement anticipé de la dette en capital, ce

qui représente la somme de 1341600 $ en 2016.

La situation de l’endettement de la Ville de Repentigny est particuliè-

rement rassurante, et s’avère un indicateur de gestion très révélateur.

Ainsi, en l’espace d‘un an seulement, l’endettement total net a dimi-

nué de plus de 5 M$. Autrement dit, il est passé de

274522113 $ en 2014 à 269083444 $ en 2015, et

continuera à baisser le 31 décembre prochain. Il

s’agit d’une excellente nouvelle pour les Repenti-

gnoises et les Repentignois qui voient leur charge

collective diminuer progressivement. Cela illustre

notamment la réduction de l’endettement net dans

le périmètre comptable repentignois.

Rapport de l’auditeur indépendant

Le cabinet DCA comptable professionnel agréé inc. a

audité les états financiers consolidés au 31 décembre

2015. Son rapport confirme les résultats de l’exer-

cice financier 2015, en y indiquant que ces derniers

donnent une image fidèle de la situation financière

conformément aux normes comptables canadiennes.

Programme d’investissements 2016

Au cours de l’année qui s’achève, notre adminis-

tration a maintenu ses investissements dans les

infrastructures, les équipements et les bâtiments afin de favoriser le

sentiment de sécurité et la qualité des services aux Repentignoises

et aux Repentignois. Ces investissements respectent notamment notre

stratégie d’investissements et les axes du Plan directeur des parcs et

espaces verts.

Il va sans dire que nous nous sommes assurés d’obtenir notre juste

part d’aide financière gouvernementale pour plusieurs projets. Per-

mettez-moi d’en relever quelques-uns :

Poursuite de la réfection de diverses rues, bordures et trottoirs, entre

autres sur la rue Murray, de même que l’octroi d’une subvention du

MTQ pour le chemin de la Savanne.

Poursuite du remplacement de conduites et de réhabilitation d’aque-

duc, dont une partie est couverte par le Programme d’infrastructures

Québec-Municipalités et le Fonds chantiers Canada-Québec (FCCQ),

sur les rues et axes suivants : rue Lacombe à l’ouest de la montée des

Arsenaux, boul. Industriel Nord, rue Gracia, boul. de La Rochelle, rue

Saint-Étienne, rue Belleville, rue El Mirador et place Hervé.

Acquisition d’équipements informatiques, soit des logiciels et termi-

naux véhiculaires pour le Service de la sécurité publique, de même

qu’un logiciel pour Protection du voisinage et un autre pour faciliter

l’inscription en ligne aux activités du Service des loisirs.

Remplacement d’équipements spécialisés, de matériel roulant et

de véhicules pour le Service des travaux publics et le Service de la

sécurité incendie.

Réfection de bâtiments municipaux, notamment la rénovation au

quartier général du Service de police et l’amélioration de l’éclairage

sur les terrains de tennis du Centre récréatif.

Acquisition du Complexe sportif Gilles-Tremblay.

Réalisation d’études et octroi d’un contrat pour l’aménagement du

Médialab à la bibliothèque Robert-Lussier, un projet porteur d’avenir

dans la Ville intelligente, subventionné par le ministère de l’Éducation

et de l’Enseignement supérieur.

Aménagement du parc des Premières-Nations, un milieu absolument

unique dans la région et qui ravit la clientèle qu’il dessert.

Mise à niveau de parcs et acquisition de modules de jeux et de mobi-

lier : jeux d’eau et bloc sanitaire au parc Deschamps; aménagement

d’une patinoire, de modules de jeux et aménagement paysager au

parc Maurice-Richard; aménagement d'un terrain de baseball de

catégorie bantam au parc Rivest; fin des travaux du parc-plage Saint-

Laurent en collaboration avec la CMM et le gouvernement du Québec ;

et poursuite de l’installation de bornes WiFi dans différents parcs.

Dans son rapport sur la situation

financière, la mairesse Chantal

Deschamps a indiqué que

l’endettement total net a diminué de

plus de 5 M$ en l’espace d’une année.

La Ville intelligente et avec elle l’implantation d’un Médialab (atelier

de création numérique) à la bibliothèque Robert-Lussier font partie

intégrante des grandes orientations budgétaires 2017.

Volume 14 • Numéro 8

Novembre 2016

Mention d'excellence

Capsana

Promotion

Édition 2016

Défi Santé

Plume d'argent — Événements

ACMQ

Édition 2016

Inauguration Centre

d'art Diane-Dufresne

Prix OCTAS — Culture et

Société

Réseau Action TI

Édition 2016

Mes services municipaux

Municipalité culturelle

de l’année

Grands Prix Desjardins de la

culture / Édition 2016

Culture Lanaudière

Prix Jean-Paul-L'Allier

Chantal Deschamps, récipiendaire

Édition 2016

Ordre des urbanistes

du Québec