Rep_bull_6-3_mai 2014 - page 3

Page 3
ville.repentigny.qc.ca
Vo lume 12 • Numéro 4
Mai 2014
Excédent de 4,7 M$ et réduction du ratio d’endettement en 2013
Une gestion rigoureuse et responsable à Repentigny
Le 15 avril dernier, la mairesse de Repentigny, M
me
Chantal Deschamps, a
présenté les résultats de l’exercice financier 2013. Deux éléments majeurs
ressortent : Repentigny a enregistré un surplus de 4,7 M$ et la dette à long
terme se stabilise.
La mairesse, M
me
Chantal Deschamps, se réjouit de l’excellente santé financière de la Ville de
Repentigny. Cette dernière a fièrement souligné que, comme elle l’a annoncé l’an dernier, la Ville
entrait dans une phase de stabilisation de l’endettement, se traduisant notamment par une réduc-
tion de l’importance de la dette dans le périmètre financier repentignois et par la poursuite du
remboursement anticipé de la dette en capital.
Une gestion exemplaire
Après une vérification en profondeur de l’administration, l’auditeur indépendant Gendron
Ouellette Perreault a émis un rapport sans réserve quant aux états financiers consolidés de la Ville
de Repentigny pour l’exercice terminé le 31 décembre 2013. En plus des analyses financières,
l’auditeur indépendant a vérifié l’ensemble des procédures d’appel d’offres et les a jugées confor-
mes. De plus, les vérifications de contrôle d’inventaire ont été multipliées et la firme comptable
atteste de la rigueur des systèmes de gestion interne de la Ville de Repentigny.
Réduction de l’importance de la dette
Ainsi, la dette à long terme se stabilise à 291 281 068 $, duquel montant il faut retrancher
13652 294 $ représentant des emprunts contractés par la Ville de Repentigny et remboursés par le
gouvernement ou une municipalité en vertu d’un programme d’aide financière ou d’une entente
intermunicipale. Il faut également soustraire de la dette à long terme la somme de 57 244 850 $, à
la charge de certains quartiers du territoire pour différents travaux, notamment ceux ayant favorisé
le développement résidentiel. C’est donc dire que la dette réelle, partagée entre tous les contribua-
bles repentignois, est de 220 383 924 $.
« Concrètement, notre rigueur de gestion et notre devoir de responsabilité a permis, au fil des ans,
de réduire l’importance de la dette dans notre portrait financier. Ainsi, elle représente une moins
grande part de la richesse foncière uniformisée qu’en 2010, passant de 3,52 % à 3,45 % de la RFU
au 31 décembre 2013. C’est un taux qui se compare avantageusement à celui des municipalités de
même envergure que la nôtre, et qui est profitable pour nos citoyennes et citoyens », a indiqué M
me
Deschamps. La mairesse a aussi souligné que la valeur nette des actifs atteint pratiquement le
demi-milliard de dollars, pour une valeur totale de 498 900 768 $.
Remboursement de la dette : engagement respecté
Les revenus consolidés de la Ville se sont élevés à 139 071 727 $, alors que les dépenses et les
affectations totalisent 134 280 105 $. En tenant compte des éléments de conciliation et
d’amortissement, la Ville dégage un excédent de fonctionnement de l’exercice à des fins fiscales de
4 791 622 $. « Fidèle à son engagement, notre administration réservera, à nouveau cette année,
25% de cet excédent pour le remboursement anticipé de la dette en capital, ce qui représente
1 175 000 $. De fait, au terme du présent exercice, ce sont 3 035 197 $ qui auront été versés pour
réduire la dette », a fièrement expliqué la mairesse de Repentigny.
Outre le montant réservé pour le remboursement de la dette, la Ville réservera 500 000 $ pour les
acquisitions et le déploiement immobilier, de même que 2 000 000 $ pour le développement
culturel. Quant au solde de 1 116 622 $, il demeure au surplus non affecté.
Revenus et contrôle des dépenses
Au cours de l’année 2013, la Ville a enregistré des revenus supplémentaires, notamment 695 400 $
en droits sur les mutations immobilières et 534 300 $ provenant de placements et d’intérêts.
Au chapitre des dépenses, elles ont très peu varié comparativement aux prévisions, « signe d’une
rigueur de gestion de tous les instants », a insisté M
me
Deschamps. Les dépenses ont principalement
varié comme suit :
Économie dans les honoraires professionnels
312 000 $
Meilleurs coûts lors du changement du système téléphonique
93 800 $
Économie dans les avantages sociaux notamment liés à la bonne performance en CSST 445 800 $
Contrôle de la masse salariale en ne remplaçant pas les absences ou
en comblant certains postes plus tard que prévu
1 015 000 $
Économie lors du renouvellement de contrats plus bas que prévu
(produits chimiques, aréna)
224 400 $
Règlement final de certains dossiers en réclamation ou en arbitrage à des coûts
moins élevés
1 176 340 $
« C’est encore et toujours un suivi rigoureux au sein de l’administration qui fait en sorte que les
dépenses réelles respectent les prévisions que nous adoptons en début d’exercice. Ces résultats
vérifiés démontrent la bonne santé financière de la Ville de Repentigny et le bien-fondé des
pratiques de saine gestion qu’elle a adoptées au bénéfice de ses citoyennes et citoyens. En outre,
notre leitmotiv
Fiables et responsables!
continue d’avoir une résonnance bien sentie au sein de
l’administration municipale », a conclu M
me
Chantal Deschamps.
Un chantier d’importance
La rue Rivest sera reconstruite
À leur dernière séance publique, les élus repenti-
gnois ont adopté un avis de motion décrétant la
réalisation d’importants travaux visant la réfection
de la rue Rivest, dans le secteur Le Gardeur.
Les travaux s’étendront du boulevard Lacombe à la rue de la
Station. Il s’agit d’un chantier majeur puisque toutes les infras-
tructures seront reconstruites (aqueduc, égout sanitaire, égout
pluvial, fondation de chaussée, pavage et bordure).
« Cette année encore, nous allons réaliser de nombreuses
réfections routières, et ce, sur l’ensemble du territoire. Les
citoyens peuvent être assurés que nous allons tirer profit au
maximum des programmes de subvention admissibles » déclare
la mairesse, M
me
Chantal Deschamps.
« C’est une excellente nouvelle pour tous les résidants de la rue
Rivest. En plus d’embellir le secteur, la mise en place de nouvel-
les conduites souterraines va grandement contribuer à améliorer
la qualité de la desserte, notamment à l’égard de l’approvision-
nement en eau potable », ajoute pour sa part M. Normand
Urbain, conseiller municipal du quartier.
Une subvention du Programme PIQM
Le projet, évalué à 1 635 000 $, bénéficiera d’une aide financière d’au
moins 500 000 $, octroyée dans le cadre du Programme d’infrastructures
Québec-Municipalités (PIQM) du ministère des Affaires municipales,
des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT).
Échéancier de réalisation
Le chantier s’amorcera à l’été 2014 et il se poursuivra jusqu’à la
mi-novembre avec la pose de la couche initiale de pavage. Le tout
sera complété en 2015 avec la seconde couche de revêtement.
L’envergure du contrat nécessitera la mise en place d’une signali-
sation temporaire et il y aura certains impacts au niveau de la
circulation automobile. Toutefois, comme dans tous ses
chantiers, la Ville mettra tout en œuvre pour en minimiser les
inconvénients qui s’y rattachent.
C’est la guerre aux nids-de-poule
Depuis quelques semaines, les employés du Service des
Travaux publics sont à pied d'œuvre sur le territoire pour
colmater les nids-de-poule laissés en héritage par Dame nature
au terme d’un hiver passablement long et rigoureux!
À l’automne dernier, Repentigny a acquis un nouvel outil de travail, appelé
recycleur d’asphalte, lequel permet d’effectuer des réparations de meilleure
qualité puisque le produit est apposé « à chaud ». L’adhérence à la chaussée
est supérieure, ce qui prolonge de façon significative la réparation effectuée.
Une telle acquisition rejoint la valeur de développement durable que prône
la Ville avec le recyclage de l’asphalte, tout en assurant la durabilité du
produit. Bien sûr, l’appareil peut aussi fonctionner avec un enrobé chaud
provenant directement du site de production, une situation préconisée
lorsqu’il fait plus froid.
Pendant ce temps, les balais de rue sont eux aussi en action sur le territoire
repentignois, question de nettoyer les rues et d’assurer la sécurité de tous.
Dénonciation des
nids-de-poule
Vous avez aperçu un nid-de-poule
sur votre trajet? N’hésitez pas à
nous en faire part en remplissant le
nouveau formulaire sur notre site
Internet ville.repentigny.qc.ca.
Parce que nous sommes au service
de nos citoyens, vous pourrez aussi
utiliser ce formulaire pour nous
informer d’une lumière brûlée ou
d’un problème d’éclairage sur une
rue du territoire.
Plusieurs dirigeants municipaux ont assisté au dévoilement des résultats des états financiers 2013 dont,
dans l’ordre habituel, David Legault, directeur général, Denyse Peltier, conseillère municipale, membre du
comité exécutif, Diane Pelchat, trésorière et directrice du Service des finances, la mairesse Chantal
Deschamps, Stéphane Gendron, représentant l’auditeur indépendant Gendron Ouellette Perreault, André
Cyr et Normand Venne, conseillers municipaux, respectivement membre et vice-président du comité
exécutif.
Du boulevard Lacombe à la rue de la Station, la rue Rivest sera
complètement reconstruite.
Une fois l’enrobé en place, un employé
utilise un compacteur mobile pour terminer
le travail.
Ce nouvel
outillage permet
d’effectuer des
réparations de
meilleure
qualité.
1,2 4,5,6,7,8
Powered by FlippingBook