Vous êtes ici :
Vous êtes ici : Vie Animée > Bibliothèques > Suggestions de lecture > L’Abonnée du vendredi > Ces livres peuvent changer votre vie, le croiriez-vous?

Ces livres peuvent changer votre vie, le croiriez-vous?

Découvertes littéraires au fil de mes visites à la bibliothèque.

18 novembre 2016
En déambulant le long des rayonnages de la bibliothèque, il m’arrive souvent de penser que j’aurais aimé être bibliothécaire pour inoculer le goût des livres et de la lecture aux sujets les plus récalcitrants. Répandre le plaisir des mots, infuser l’amour de la langue écrite autour de soi, n’est-ce pas là une vocation stimulante et enrichissante? Cela rejoint certes l’idéal de Michaël Uras et d’Alex, le bibliothérapeute qui soigne par les livres. Aux petits mots les grands remèdes est un livre au propos original se réclamant des vertus de la bibliothérapie. Plusieurs titres associés à la pharmacopée livresque ont connu un grand succès ces dernières années et je constate que la bibliothèque présente actuellement une belle sélection de livres faisant référence à ce principe.

Dans Ces livres peuvent changer votre vie, Élodie Chaumette propose 100 prescriptions littéraires auxquelles elle attribue des vertus thérapeutiques pour des maux spécifiques. À son avis, lire Anna Gavalda, Gilles Legardinier ou Amélie Nothomb a un effet bénéfique immédiat sur l’humeur. Cela me fait penser à l’expression populaire « Feel Good Movie » que nous pourrions certainement aussi associer à la littérature, car oui, on se sent bien lorsqu’on lit un bon livre! Je feuillette La bibliothérapie en médecine générale et j’apprends que dans certains pays d’Europe, des médecins expérimentent actuellement la prescription de lectures pour soulager leurs patients de certains maux. Voilà une avancée médicale intéressante!

Heureux hasard, car depuis quelques jours, je me sens happée par la grisaille de novembre qui s’installe. On dirait que l’atmosphère est plus lourde, qu’il manque de lumière. J’ai envie d’une tisane brûlante en remplacement de mon café habituel. Je vais profiter de cette belle occasion de me revigorer en bouquinant tranquillement parmi les livres aux titres évocateurs : Remèdes littéraires : se soigner par les livres, Les livres prennent soin de vous, La bibliothèque du docteur Lise…

Je remarque Le parfum de ces livres que nous avons aimés. Ce titre évoque irrémédiablement un souvenir de lecture émotif! Il a été marquant, car il m’a permis d’expérimenter le principe de bibliothérapie. Cette lecture choisie au hasard est arrivée à point nommé lors de la maladie d’un proche et j’ai véritablement ressenti un bien-être envahissant en prenant connaissance de l’histoire touchante de Mary Anne et Will Schwalbe. Quelle idée à la fois simple et magnifique que d’intégrer la littérature aux soins accordés en fin de vie…

Je reporte mon attention sur les livres mis à l’honneur. Cette fois, c’est le livre d’Alain de Botton qui attire mon attention : Comment Proust peut changer votre vie. Il propose une relecture de l’œuvre magistrale de ce grand écrivain pour s’inspirer de sa philosophie bienfaisante. Bien avant l’inclusion du mot « bibliothérapie » dans le dictionnaire, Proust avait déclaré qu’ « Il est certains cas pathologiques où la lecture peut devenir une sorte de discipline curative ». Le grand maître des lettres l’a dit et j’acquiesce!

Il y a aussi Philothérapie, un roman d’Éliette Abécassis qui m’interpelle avec sa graphie colorée. Je m’installe dans la verrière pour en débuter la lecture : « Le texto est un art délicat »… tout à fait le ton léger et humoristique qu’il me fallait en ce vendredi sombre!

À la question de Charles Dantzig dans Pourquoi Lire, je réponds d’un cri du cœur « parce que ça fait du bien! ». Un bien immense!

C’est un vendredi gris et je profite du réconfort de la bibliothérapie!

Calendrier des activités
<avril 2018>
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
2223 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5