Vous êtes ici :
 
Vous êtes ici : Vie Animée > Bibliothèques > Suggestions de lecture > L’Abonnée du vendredi > Enfin le printemps!

Enfin le printemps!

Découvertes littéraires au fil de mes visites à la bibliothèque municipale

28 avril 2017
Ça y est ! C’est le printemps ! Ma saison préférée. Depuis une semaine, je regarde mes pousses de tulipes sortir de terre un peu plus chaque jour. Et je surveille d’un œil mauvais les écureuils qui s’en approchent d’un peu trop près. L’an dernier, ils avaient pris un malin plaisir à les grignoter. Cette année, gare à eux !
 
Mes envies de jardin dans la tête et le cœur, je me dirige tout droit vers la section des documentaires en ce beau vendredi. Oh la la ! Le choix sera difficile. Jardins japonais, flore du Québec, roseraies, jardins français, fleurs sauvages, jardins d’eau et plus encore : les étagères de la bibliothèque débordent de livres tous plus invitants les uns que les autres. Je choisis finalement un livre magnifiquement illustré : Les belles de Métis. Alexander Reford, l’arrière-petit-fils de la créatrice de ces fameux jardins, y raconte l’histoire du domaine et s’attarde sur ce qui en fait sa distinction : roses, évidemment, pivoines, azalées, primevères, pommetiers, sanguinaires, gentianes et pavots bleus. De quoi donner le goût de prendre la route 132, l’été prochain, jusqu’à Métis-sur-Mer pour profiter de ce joyau du Québec ! Et, en passant, vous ne trouvez pas que la simple lecture de ces noms de fleurs fait du bien ?
 
Je ne résiste pas non plus à une lourde brique de 960 pages : Les 1001 jardins qu’il faut avoir vus dans sa vie. Sous la direction de l’auteure britannique Rae Spencer-Jones, les collaborateurs répertorient jardins et parcs sur tous les continents. Devinez ? J’en ai compté exactement 300 en Grande-Bretagne (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord). Peut-être un peu de chauvinisme là-dessous ? Mais on en trouve également des dizaines et des dizaines au Canada, aux États-Unis, en Irlande, en Suède, en Allemagne, au Danemark. Comme si plus le pays est nordique, plus ses habitants ont besoin de jardins pour oublier les rigueurs de l’hiver.
 
Et tant qu’à ne pas résister, allons-y donc ! J’ajoute aux deux premiers L’herbier érotique, rien de moins ! Un livre attirant de Bernard Bertrand qui raconte les histoires et légendes des plantes aphrodisiaques.
 
Avant d’aller m’installer dans mon coin préféré de la bibliothèque, je fais une petite recherche : il y a sûrement eu aussi des romans sur le thème du jardin. Eh ! oui. Je me laisse tenter par Le jardin sablier de Michèle Plomer. Ce jardin marque le temps de la toute première année de la narratrice dans son coin de l’Estrie. Les phrases que j’ai glanées ici et là m’ont fait sourire. Je sens que c’est un bon choix. J’attrape enfin Le jardin oublié de la Canadienne d’origine britannique Helen Humphreys. L’histoire se déroule en Angleterre au début des années 1940 : à la tête de la production de pommes de terre pour nourrir les troupes britanniques, une horticultrice découvre sur le domaine un ancien jardin envahi de ronces qui cache un secret et fait la rencontre des soldats canadiens en garnison dans le voisinage.
 
C’est le mois d’avril. Les jardins fleuriront bientôt. Et puis c’est vendredi, je lis.


Calendrier des activités
<janvier 2018>
31123456
78910111213
14151617181920
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10