Vous êtes ici :
 
Vous êtes ici : Vie Animée > Bibliothèques > Suggestions de lecture > L’Abonnée du vendredi > L'été dans les livres

L'été dans les livres

Découvertes littéraires au fil de mes visites à la bibliothèque municipale

30 juin 2017
Ça y est! C’est l’été! Et ça me donne envie de plonger dans des lectures qui sentent l’été, qui goûtent l’été, qui parlent d’été. Voyons voir ce que je trouverai aujourd’hui dans les différentes sections de la bibliothèque.
 
Je m’arrête d’abord du côté des bandes dessinées où je déniche Paul a un travail d’été de Michel Rabagliatti. J’aime bien suivre les aventures de Paul, et celle-ci me rappelle mes années d’étudiante quand je travaillais dans un Canadian Tire. Je bifurque ensuite vers les rayons de la littérature québécoise. J’y trouve un recueil de nouvelles de Louise Dupré, dont j’avais beaucoup aimé le roman La memoria. Ce recueil au très joli titre, L’été funambule, présente différents portraits de femmes à l’été de leur vie – quelle belle expression, non? Sur une autre étagère, je découvre un roman de Madeleine Ouellette-Michalska : L’été de l’île de Grâce. Fondé sur des faits historiques, il raconte les épreuves qui attendaient les immigrants irlandais fuyant la famine qui devaient passer tout un été en quarantaine sur une île du Saint-Laurent avant de pouvoir gagner Québec. Et puis, enfin, je cède au plaisir de relire Cet été qui chantait de Gabrielle Roy, un classique de notre littérature au titre magnifique.
 
Dans la section des romans, je repère plusieurs livres qui retiennent mon attention : L’été de Valentina de la romancière britannique Rose Tremain, La traversée de l’été du célèbre écrivain américain Truman Capote et le recueil de nouvelles Mensonges d’été de Bernhard Schlink. J’avais beaucoup aimé le roman de l’écrivain allemand, Le liseur, et son adaptation cinématographique avec Kate Winslet et Ralph Fiennes dans les rôles-titres. Une histoire de premier amour de jeunesse dans l’Allemagne des années 1950, de crimes de guerre et d’orgueil effarant.
 
Sur un ton plus léger, je sélectionne un best-seller de Maeve Binchy, Danse d’une nuit d’été. En Grèce, dans un petit hôtel, se croisent un couple d’Irlandais, une Allemande et un Américain dont les destins seront transformés par cette rencontre. Je repars également avec un roman de Siri Hustvedt, Un été sans les hommes. La romancière américaine y raconte l’histoire d’une femme trompée qui décide de louer une maison près de la résidence où vit sa mère. Tout un été, elle donne des ateliers d’écriture à des adolescentes et se lie avec le groupe d’amies de sa mère. La couverture, avec cette femme qui lit sans se préoccuper de ce qui l’entoure, me plaît beaucoup.
 
Je traverse enfin dans la section documentaire. Le titre du récit autobiographique Jours d’été dans le Sud-Ouest de Lionel-Edouard Martin me séduit. Sans doute parce que j’aimerais bien visiter cette région française, un jour. Mais, cette année, je me contenterai avec plaisir du Bas-Saint-Laurent et voilà justement que je découvre Nos étés : l’esprit des vacances dans le Bas du Fleuve de Sébastien Brodeur-Girard. Et puis Recettes d’un été italien, un livre relié avec ses juteuses illustrations de tomates sur la couverture me donne le goût de cuisiner léger.

C’est l’été, mais qu’importe la saison, c’est vendredi et donc je lis.

Calendrier des activités
<décembre 2017>
262728293012
3456789
1011 12 13 14 15 16
17 181920212223
24252627282930
3112 3 4 5 6