Vous êtes ici :
Vous êtes ici : Vie Animée > Bibliothèques > Suggestions de lecture > L’Abonnée du vendredi > Pour bien débuter l’année, avez-vous demandé conseil aux experts?

Pour bien débuter l’année, avez-vous demandé conseil aux experts?

Recommandations de lectures de l’équipe des bibliothèques

23 décembre 2016
Si j’aime tant fréquenter la bibliothèque, c’est bien sûr pour les possibilités infinies de lecture qu’elle procure, mais aussi, et surtout, parce que j’aime bénéficier des conseils personnalisés des membres de son équipe. Au fil des semaines, des liens se tissent et les rencontres sont propices aux échanges de bons titres. En tant que lectrice avide de découvertes, j’aimerais débuter la nouvelle année avec de nouvelles pistes de lecture. Peut-être même, un coup de foudre littéraire! J’ai donc eu l’idée de demander aux employés présents lors de ma visite d’aujourd’hui de partager leur lecture phare en 2016.

Je débute avec Louise, commis aux prêts, qui m’explique qu’elle ne s’était jamais vraiment intéressée aux bandes dessinées pour adultes, jusqu’à ce qu’elle emprunte  Les chroniques de Jérusalem. Ce fut pour elle une découverte marquante, un véritable coup de cœur! Cela n’est guère surprenant, puisque le Québécois Guy Delisle est reconnu comme l’un des maîtres du BD-reportage. Il réussit l’exploit de raconter des drames en zone de conflit armé avec un ton léger et des illustrations frappantes de réalisme. J’ai lu son œuvre avec beaucoup d’intérêt et j’ai recommandé ses titres à moult connaissances en maintes occasions. D’ailleurs, Guy Delisle vient tout juste de publier un nouveau titre : S’enfuir, qui se déroule en Tchétchénie. En plus des facettes littéraires et artistiques, je dirais que son œuvre réussit à vulgariser de manière ludique des enjeux politiques complexes. Une bonne façon de joindre l’utile à l’agréable.

Connaissez-vous Ismaël? C’est le nouveau venu dans l’équipe. Bibliothécaire techno, il m’explique qu’il sera le responsable du futur Médialab. En l’écoutant, je devine qu’il est aussi féru de la littérature québécoise actuelle. J’ai noté en vitesse quelques-unes de ses suggestions spontanées (il est une source intarissable de recommandations littéraires). Chercher Sam de Sophie Bienvenu, Gabriel est perdu de Julien Roy et Javotte de Simon Boulerice. J’ai réservé Chercher Sam, car tous les exemplaires sont déjà prêtés et j’ai entendu dire que ce roman qui traite de l’itinérance est bouleversant et ne laisse personne indifférent. Pour le moment, j’emprunte Javotte , l’histoire d’une jeune fille qui se trouve « moche et abjecte » et de sa demi-sœur… Tiens, tiens… La version moderne d’un conte revisité? Possible! Simon Boulerice est un auteur créatif et prolifique. Je note que le catalogue recense 22 de ses titres.

J’ai ensuite consulté Julie-Anne, la responsable des services au public, et aussi une spécialiste de la littérature scandinave. Ses dernières découvertes sont Celui qui terrasse le dragon : un roman sur un crime de Leif G. W. Persson et Le fils de Jo Nesbø. Je lui ai demandé ce qu’elle appréciait tant de ces romans noirs et sa réponse a été instantanée : la nordicité inhérente à l’écriture scandinave. Vous l’aurez deviné, elle est adepte des polars ET des pays du Nord!

Question adrénaline, Jacinthe, commis aux prêts, recommande fortement Le temps est assassin de Michel Bussi. À son avis, il s’agit d’un thriller que l’on ne peut quitter avant de connaître le dénouement. Il se déroule en deux temps. En 1989, une voiture bascule dans le vide emportant avec elle une famille. En 2016, la seule survivante de l’accident revient sur les lieux et a la surprise de recevoir une lettre de sa mère décédée 27 ans plus tôt… Intrigant à souhait! Et l’action prend place dans le décor paradisiaque de la Corse. J’emprunte!

Alors que je m’exclame encore au sujet de la prémisse percutante de ce roman, le bibliothécaire Olivier me recommande vivement l’écriture puissante de R. J. Ellory. À son avis, Seul le silence est un véritable roman coup-de-poing et R. J. Ellory est un maître incontesté du suspense. Il a remporté le prix Nouvel Obs/BibliObs du roman noir en 2009 pour ce titre. Je vais le lire, car j’ai remarqué que j’apprécie régulièrement les coups de cœur d’Olivier. Je dirais que nous avons des atomes littéraires crochus!

Mon interlocutrice suivante est Martine, la bibliothécaire responsable du développement des collections… Assurément la bonne personne avec qui discuter de liste de lecture! Un coup de cœur inattendu pour elle en 2016 aura été La grande course de Nicolas Vanier. Ce récit se déroule dans le contexte de la célèbre Yukon Quest. Je vais le lire, car j’ai beaucoup aimé les livres de Mylène Gilbert-Dumas, dont plusieurs se déroulent au Yukon. J’ai été subjuguée par cet univers des grands espaces, de neige et de chiens de traîneaux. Comme citoyenne du « Sud », il est exotique de découvrir que la course en question comporte un trajet de 1600 km dans des conditions climatiques rudes. Il s’agit véritablement d’un sport extrême!

Et ce n’est pas tout, Carole, commis aux prêts, a élu La fille du train de Paula Hawkins son coup de cœur de l’année. Je suis d’accord pour dire que cette histoire est captivante! Elle se révèle par fines couches et amène le lecteur sur plusieurs pistes contradictoires avant le dénouement final. Sa collègue Joanne a lu avec ferveur La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Pour moi aussi, cette lecture a été déterminante en 2016. Pour mieux saisir les enjeux l’entourant, j’ai lu parallèlement Les femmes du Refus global. Expérience très enrichissante que de confronter la fiction à l’histoire… on dirait que le récit devient plus concret et on l’apprécie encore plus.

Comme de nombreux abonnés, Isabelle, la responsable de l’animation de la lecture, a adoré L’amie prodigieuse et Le nouveau nom d’Elena Ferrante… Elle attend avec fébrilité la traduction de la suite de cette grande saga napolitaine. Entre-temps, je lui ai suggéré Les jours de mon abandon. Un roman un peu sombre dans son propos, mais qui permet néanmoins de retrouver avec délectation la plume de l’auteure mystérieuse et son incroyable don de narration.

Alors que je m’apprête à quitter la bibliothèque, l’esprit stimulé par tous ces échanges inspirants, je croise le commis hors les murs qui décharge des bacs de livres de la Biblio-Mobile. J’en profite pour quémander une ultime suggestion… Et alors, en un instant, un univers de lectures futuristes s’ouvre à moi : Jasmin est amateur de science-fiction!  En néophyte que je suis, je me laisse contaminer sans retenue par la passion interstellaire de ce lecteur enflammé!

Et en éclair, je décide hic et nunc que les mondes fantastiques guideront mes recherches bibliographiques la semaine prochaine.

C’est vendredi et je lis!

Calendrier des activités
<avril 2018>
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
222324 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5