Vous êtes ici :

Compostage domestique

Saviez-vous que?

Environ 53 % de vos déchets sont composés de résidus organiques, c'est-à-dire de résidus de tables et de jardin, incluant le gazon et les feuilles mortes.

Le compostage est un procédé naturel qui produit un excellent engrais pouvant améliorer la texture et la fertilité du sol. Il permet d’avoir un potager, une pelouse, des plantes et des fleurs plus robustes et en santé.

Le compostage domestique constitue un moyen rentable de réduire la quantité de résidus acheminés aux sites d’enfouissement ainsi que les coûts de gestion qui s’y rattachent. De plus, il vous permet d'économiser environ 30 % sur les achats d’engrais.

Les fruits et les légumes cultivés dans un potager dont la terre a été enrichie d’un bon compost sont meilleurs pour la santé. Ils contiennent effectivement plus de vitamines, de minéraux et de fibres.

Compostage domestique vs. collecte des matière organiques

Le compostage domestique se fait dans votre cour arrière! Vous y apportez vos résidus de table (voir la liste ci-bas) et de jardin et après quelques temps, vous récupérez un terreau fertile pour votre potager ou vos plates-bandes. La collecte des matières organiques, quant à elle, est un processus de collecte porte-à-porte qui se fait à l'aide d'un bac brun roulant, où les résidus organiques (incluant les matières animales : os, etc.) sont envoyés dans un centre de compostage industriel. La collecte  des matières organiques arrivera sur le territoire repentignois à l'automne 2018!

Par où commencer?

Il est possible de se procurer des composteurs domestiques dans plusieurs magasins et quincailleries de la région.

De plus, la Ville de Repentigny offre une subvention de 50 $ à l'achat d'un composteur domestique. Informez-vous sur les conditions d'admission avant de vous procurer votre composteur.

Où placer son composteur domestique?

Placez le composteur dans un endroit bien drainé, protégé du vent, facile d’accès et semi-ombragé. Assurez-vous de fournir à votre compost un apport équilibré de lumière et d’ombre. Une trop longue exposition au soleil pourrait assécher le compost alors qu’un manque de chaleur augmente les risques de pourriture.

Par ailleurs, il est recommandé de laisser un espace de dégagement de deux mètres (6 pieds) entre le composteur et un arbre.

Notez que le règlement de zonage #438 (chapitre 5, article 133) stipule que le composteur doit être installé obligatoirement dans la cour arrière de votre résidence.

Quoi mettre dans votre composteur domestique?

Pour obtenir un bon compost qui ne dégage pas d’odeur désagréable, il est important de maintenir un équilibre entre les matières humides (vertes) et les matières sèches (brunes) à raison de deux fois plus de matières sèches que de matières humides. De plus, comme les viandes et les matières grasses ne sont pas recommandées dans le compostage domestique, vous éviterez ainsi la visite d’animaux indésirables comme les ratons laveurs et les moufettes.

Matières humides/vertes recommandées (riches en azote) Matières sèches/brunes recommandées (riches en carbone) Matières non recommandées
Résidus de fruits Pain et pâtes alimentaires Viandes, poissons et os
Résidus de légumes Céréales (avoine, riz, blé, etc.) Produits laitiers
Coquilles d’œufs écrasées Sachets de thé Graisses et huiles (aliments huileux)
Gazon fraîchement coupé Résidus de filtres à café Excréments d’animaux
Mauvaises herbes (sans graines mûres) Écales de noix Oeufs
  Feuilles mortes Cendres de bois ou briquettes de BBQ
  Plantes et fleurs séchées Couches et produits hygiéniques
  Litières d’oiseaux Gazon et plantes malades ou traités chimiquement
  Sciures et copeaux de bois non traité Mauvaises herbes (montées en graines ou rampantes)
  Paille et foin Feuilles de rhubarbe
  Plumes et fiantes Poussières d’aspirateur
  Poils d'animaux et cheveux (non colorés) Charpies de sécheuse
  Terre Chaux (lime)
  Noyaux  

Votre compost est-il prêt?

Dépendamment de l’effort consacré, un compost peut arriver à maturité entre trois mois et trois ans, mais la moyenne se situe autour de 12 mois. S’il est brun foncé, qu'il est impossible de distinguer les matières ajoutées et qu’il a l’odeur et l’apparence d’un terreau, votre compost est sans doute prêt!

Liens utiles