Vous êtes ici :

Cybercriminalité

Arnaques fréquentes et conseils de prévention

 
Voici une liste exhaustive des pratiques frauduleuses les plus courantes reliées à la cybercriminalité et des conseils pour les éviter. 

Hameçonnage (Fraude par courriel)

Cible: Gens possédant une adresse courriel

Mécanique de la fraude:  L'hameçonnage est un terme général utilisé pour décrire l'envoi, par des criminels, de courriels, de messages textes et de sites Web qui sont conçus pour avoir l'air de provenir d'entreprises, d'institutions financières et d'organismes gouvernementaux légitimes bien connus, et qui visent à tromper le destinataire afin de lui soutirer des renseignements personnels, financiers ou de nature délicate. On appelle également ce crime « usurpation de marque ».

Le contenu d'un courriel ou d'un message texte hameçon vise à déclencher une réaction impulsive de votre part. Ces courriels vous annoncent une nouvelle bouleversante ou excitante ou un paiement refusé et vous demandent une réponse immédiate sous un faux prétexte. Les courriels hameçon sont maintenant très réalistes.

En règle générale, les messages hameçon vous demanderont de mettre à jour, de valider ou de confirmer les renseignements de votre compte, à défaut de quoi, les conséquences pourraient être fâcheuses. On pourrait également vous demander de faire un appel téléphonique.

Bien souvent, le message ou le site Web comporte des logos qui semblent authentiques de même que d'autres renseignements d'identification tirés de sites Web légitimes.

Les organismes gouvernementaux, les institutions financières et les services de paiement électronique constituent des cibles courantes pour l'usurpation de marque.

À l’aide de vos renseignements, les fraudeurs peuvent accéder à vos comptes bancaires, ouvrir de nouveaux comptes, virer le solde de vos comptes, demander des prêts, des cartes de crédit et d'autres biens ou services, effectuer des achats, accéder à votre compte de courriel personnel, dissimuler des activités criminelles, recevoir des prestations du gouvernement ou obtenir un passeport.

Conseils

  • Ne cliquez pas sur les hyperliens dans les courriels suspects
  • Signalez tout courriel suspect au Centre antifraude du Canada ou en communiquant avec l'institution financière de laquelle il semble provenir.

Si vous avez reçu l'un de ces courriels suspects et que vous avez fourni sans le savoir des renseignements personnels ou financiers, faites ce qui suit :

1. Communiquez avec votre banque ou votre institution bancaire ou la compagnie émettrice de votre carte de crédit ;
2. Communiquez avec les agences d'évaluation du crédit et demandez à ce que des alertes à la fraude soient inscrites à vos rapports de solvabilité.
3. Communiquez avec votre service de police local.
4. Signalez toujours l'hameçonnage. Si vous avez répondu à un courriel suspect, signalez-le au Centre antifraude du Canada.
Source : Gendarmerie Royale du Canada

Urgence liée à un membre de la famille 

Cible : Grands-parents

Mécanique de la fraude:  La victime reçoit un appel et l’interlocuteur lui dit : « Bonjour grand-maman/grand-papa, sais-tu qui est à l’appareil? » Le grand parent répond habituellement en donnant un nom et, sans s’en rendre compte,  a donné au fraudeur le nom d’un petit enfant. Le fraudeur lui demande ensuite de l’argent pour sortir de prison ou pour payer des frais liés à un accident de la route ou encore à une autre situation dans laquelle il se trouve, par exemple, il est hors de la ville et a besoin d’aide financière. Habituellement, il demande de ne parler à personne de l’incident. Les grands-parents ont souvent très envie d’apporter leur aide; ils se précipitent à la banque pour virer les fonds sans vérifier l’histoire. Les victimes croient sincèrement qu’elles s’entretenaient avec un membre de la famille.

Variante : un parent se fait contacter par une tierce personne, à la demande supposée de son fils ou sa fille parti en voyage à l’étranger.  L’interlocuteur insiste sur l’urgence de faire virer des fonds dans le pays en question, afin de payer les frais médicaux, suite à un accident ou pour faire sortir la personne de prison suite à un incident survenu à l’étranger. Le caractère urgent de la situation et l’impossibilité de parler à son fils ou sa fille rapidement, poussent souvent les personnes à effectuer le transfert de fonds. 


Prix gagné

Cible: Consommateurs

Mécanique de la fraude: Un appel annonce que l'on a gagné un prix ou deux. Il s’agit habituellement d’argent ou d’un véhicule. Le gagnant doit acheter un article ou payer les taxes à l’avance afin de récupérer son prix. L’appel provient parfois de représentants des douanes qui demandent au consommateur d’acquitter les droits de douane sur le prix et de donner le numéro de sa carte de crédit pour que l’argent puisse être déposé dans son compte.
 

Conseils

  • Ne donnez jamais vos renseignements personnels à quelqu’un au téléphone ou par Internet. Les banques, les institutions financières et les entreprises d’utilité publique n’appellent pas leurs clients pour confirmer des renseignements personnels, notamment les numéros d’identification personnelle, les numéros d’assurance sociale ou les dates de naissance. Raccrochez et appelez la succursale ou le bureau de votre régio
  • N’envoyez pas d’argent à quelqu'un qui vous en demande. Si vous croyez qu’il s’agit d’un parent, posez-lui des questions dont il est le seul à connaître les réponses. Souvent, les victimes croient qu’il s’agit vraiment de l’un de leurs petits-enfants; elles ne prennent même pas le temps d’appeler le petit enfant à son domicile pour confirmer.
  • Ne donnez pas accès à votre ordinateur : quand vous donnez à quelqu’un l’accès à distance à votre ordinateur, vous lui en donnez le contrôle total. La personne peut télécharger des programmes d’hameçonnage et d’autres virus lui donnant accès à vos renseignements de nature délicate.
  • N’achetez pas des articles pour récupérer un prix : lorsqu’il s’agit d’un concours légitime, vous n’avez pas à acheter un produit ou à payer des frais pour récupérer le prix.
  • Ne cliquez pas sur des liens Internet et ne répondez pas à des courriels qui vous demandent de fournir des renseignements personnels : les entreprises légitimes qui ont besoin de tels renseignements (par exemple, votre banque) possèdent déjà ces renseignements et ne vous demanderont jamais de les vérifier.
  • Vérifiez l’adresse du site Internet ou du courrier électronique : il arrive souvent que l’adresse du site Internet ou du courrier électronique soit semblable à celles d’une entreprise légitime, mais pas tout à fait. Une simple différence ou une faute d’orthographe peut vous signaler tout de suite qu’il s’agit d’une escroquerie, ce qui pourrait vous sauver des milliers de dollars. 
Source : Gendarmerie Royale du Canada