« Il nous a fallu faire preuve d’audace et de créativité »

Bilan annuel des investissements et des grandes réalisations


Repentigny, le 10 novembre 2020 – Pandémie oblige, l’année 2020 aura forcé les autorités municipales repentignoises à faire preuve de résilience, d’innovation et d’audace pour mener à bon port l’ensemble des engagements annoncés, c’est ce qui ressort du bilan annuel des investissements et des grandes réalisations, présenté par la mairesse, Mme Chantal Deschamps, le 10 novembre en assemblée régulière.

D’entrée de jeu, Mme Deschamps a rappelé la mesure phare du budget 2021 actuellement en préparation, soit le gel des taxes foncières pour tous les contribuables repentignois.

« Notre gestion rigoureuse et nos choix responsables, associés à l’aide financière en provenance du Gouvernement du Québec nous permettent de consolider nos revenus et de donner ce répit à nos citoyennes et nos citoyens qui en ont bien besoin. Cela représente 2 M$ qui resteront dans les poches des contribuables », déclare Chantal Deschamps.

Face à l’adversité, employés et élus ont fait preuve de grande créativité et redoublé d’efforts face à l’objectif de maintenir la qualité des services offerts aux Repentignoises et aux Repentignois. Par ailleurs, plusieurs initiatives et mesures compensatoires ont été mises en place pour accompagner les contribuables. Le report des échéances pour le paiement des taxes, la bonification des permis en ligne, une programmation culturelle réinventée avec de nombreuses activités en mode virtuel, une offre de camps de jour en respectant les normes établies par la Santé publique, la campagne J’achète près d’ici et la création d’une carte des commerçants pour encourager l’achat local en sont quelques exemples probants.

Baisse de l’endettement total à long terme

Heureuse nouvelle au chapitre financier puisque le rapport présenté souligne une baisse de 3 M$ de l’endettement total net à long terme en 2019. Depuis les sept dernières années, celle-ci a diminué de 43 M$ pour atteindre 233,1 M$.

Les grands chantiers

« Avec fierté, je constate que l’ensemble des projets et chantiers inscrits au budget 2020 ont été réalisés ou sont sur le point de voir le jour », ajoute Chantal Deschamps, avant d’indiquer qu’au chapitre des investissements en infrastructures, ce sont plus de 54,6 M$ qui ont été engagés cette année. De cette somme, 26,5 M$ proviennent de contributions et subventions gouvernementales.

Au palmarès des grands travaux de 2020, il faut mentionner le Théâtre Alphonse-Desjardins, pratiquement terminé, celui du pont Rivest qui vient de s’amorcer et qui sera livré en 2022, ainsi que les chantiers d’importance menés sur la rue Notre-Dame, sur le boulevard Brien et sur la rue Saint-Paul.

Dans le cadre des ouvrages identifiés au Plan directeur des parcs et espaces verts, plusieurs réalisations ont aussi vu le jour, entre autres la piste de type « pumptrack » aménagée au parc Jean-Claude-Crevier, un grand succès, et les travaux menés aux parcs Champigny, Claudel, Maurice-Richard, De la Seigneurie et Desrosiers où resurfaçage des terrains sportifs, plantation et ajout de mobilier urbain ont eu cours.

L’environnement, au cœur des priorités

L’environnement est un autre secteur où 2020 fut prolifique avec la mise en place d’un programme qui compense 100 % des gaz à effet de serre dans le cadre des activités municipales en allouant des sommes importantes pour la plantation d’arbres, réduisant ainsi les îlots de chaleur. Plus de 500 arbres ont été plantés sur le territoire, dont 150 dans les terre-pleins des boulevards Iberville, Louis-Philippe-Picard et J.-A.-Paré.

Un projet similaire pour compenser les gaz à effet de serre générés par le transport des personnes s’étendra à l’ensemble des élus et des employés de la Ville d’ici la fin de l’année et qui sera offerte à la population en 2021.

Ajoutons à cela, l’adhésion au programme de subventions Habitation durable, l’élaboration d’un plan d’adaptation aux changements climatiques, l’ajout de huit bornes de recharge sur le territoire, la conversion de l’éclairage dans les bâtiments municipaux et dans les rues grâce à l’utilisation de la DEL.

Le changement apporté au règlement interdisant le stationnement de nuit dans les rues de la Ville en période hivernale, la réalisation d’un tout nouveau site Internet comprenant un portail citoyen qui sera lancé en 2021, un site WEB entièrement dédié à la culture, aussi lancé en 2021 et l’accessibilité à plusieurs paiements en ligne sont autant d’initiatives qui bonifient la qualité de vie des résidents repentignois.

Les collaborations intermunicipales

Repentigny est aussi une collaboratrice de premier plan au côté des intervenants régionaux. Entre autres, auprès de CIENOV, le bras économique municipal, grandement associé au développement de la zone Agtech, regroupant l’ensemble de l’écosystème pour propulser la nouvelle agriculture et faire de notre MRC une zone d’innovation internationalement reconnue. Les premières entreprises œuvrant dans ce domaine s’installeront sur le territoire repentignois dès 2021, sur la rue Amédée-Marsan.

Il en est de même avec le Centre régional universitaire de Lanaudière (CRUL) pour l’offre de services universitaires de proximité et avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) où la mairesse de Repentigny présidera les prochaines consultations publiques portant sur le transport collectif et aussi où elle militera pour une meilleure desserte sur la Couronne Nord.

Orientations du budget 2021

Dans son bilan, la mairesse repentignoise s’est également attardée aux grandes orientations qui guideront la préparation du budget 2021, déposé le 10 décembre prochain. Au menu, projets de relance économique durable, transport actif, poursuite du programme des grands chantiers avec, entre autres, la première phase du mur antibruit construit le long de l’autoroute 40, la mise en place de projets vers une police de proximité et les consultations citoyennes à venir, lesquelles porteront notamment sur les infrastructures, la qualité de vie et l’environnement.

L’administration municipale a aussi indiqué suivre de très près les impacts financiers de la seconde vague de la COVID-19. D’ailleurs, un fonds d’urgence sera créé pour faire face, le cas échéant, aux vagues subséquentes qui pourraient survenir.

Des legs importants pour le 350e

Au moment de donner le coup d’envoi, le printemps dernier, à la programmation des festivités entourant la célébration du 350e anniversaire de Repentigny, le Québec et le monde entier entraient en confinement.

Plusieurs activités ont eu lieu, souvent de façon virtuelle, mais combien imaginatives et festives.

Heureusement, trois legs importants vont vivre dans le temps. Le premier, la place Bergerac aménagée au coin de la rue Notre-Dame et du boulevard Brien, en l’honneur de cette ville française du Périgord avec qui Repentigny est jumelée depuis 1997. Le second, l’aménagement de la halte Claude-Hunault-dit-Deschamps, à l’intersection Notre-Dame et boulevard Notre-Dame-des-Champs, une halte cyclable et un espace vert visant à rendre hommage aux familles fondatrices et enfin, le parc Agathe-De-Saint-Père, sur la rue Du Village, un emplacement qui verra le jour en 2021.

Défendre nos intérêts

Arguant un bilan des plus éloquents, la mairesse a tenu à réitérer son engagement auprès des Repentignoises et des Repentignois. « Sachez que je défendrai toujours les intérêts de nos citoyennes et de nos citoyens aux différentes instances, autant à la MRC de L’Assomption qu’à la Table des préfets et des élus de la Couronne Nord, tout comme à l’ARTM, à la CMM et à l’UMQ. Nous avons toujours répondu « présents » et je vous promets que nous allons continuer de le faire », conclut Chantal Deschamps.