Budget 2021 - La qualité de vie au cœur des investissements municipaux

Budget 2021


Repentigny, le 10 décembre 2020 – Gel des taxes foncières, des taux et des tarifs, création d’un fonds de prévision dédié à la crise sanitaire, priorité au transport actif et au développement durable, appui à la relance économique et mise en valeur des plans d’eau, le budget 2021 de la Ville de Repentigny ratisse large, allant bien au-delà des sentiers battus. 

« Que nous faut-il retenir de 2020 ? Une année aux antipodes de la normalité. Une année difficile où il nous a fallu nous réinventer, composer avec l’incertitude et les appréhensions, le confinement et la peur de perdre des êtres chers. Mais nous avons réussi, malgré tout, à y faire face, à maintenir la qualité des services, à nous protéger, seul et tous ensemble à la fois », indique la mairesse Chantal Deschamps. 

Un sondage révélateur 

D’ailleurs, le dernier sondage Léger Marketing sur la satisfaction de la clientèle mené à l’automne octroie de bonnes notes à l’administration repentignoise. Ce taux de satisfaction atteint 91 % à l’égard des services municipaux et 84 % quant à l’action de la Ville dans le contexte de la crise sanitaire liée à la COVID-19. 

Encore une fois, Repentigny reçoit un bulletin marqué par le sceau de la réussite de la part de ses citoyens. 

Un budget responsable 

L’administration repentignoise a déposé pour 2021 un budget équilibré de 156,6 M$, en légère hausse de 1,8 % comparativement à 2020. 

« Comme vous le savez, sa préparation représente un exercice de longue haleine. Tout au long de l’année, les finances sont auscultées, révisées et réorientées au besoin. Notre comité budget en assure un suivi de tous les instants. Le budget 2021 est logé à l’enseigne de la qualité de vie, il a été élaboré à partir d’un processus des plus rigoureux », mentionne Chantal Deschamps. 

Ce même budget révèle que l’endettement total net à long terme est en constante diminution. Une baisse de 3 M$ a été enregistrée en 2019. Au cours des sept dernières années, la dette a diminué de 43 M$ pour atteindre 233 M$ tout en poursuivant nos investissements en infrastructures. 

À lui seul, le gel des taxes foncières représente un montant de 1,9 M$. « C’est autant d’argent qui restera dans les poches des contribuables », ajoute Chantal Deschamps. 

De surcroît, la récente annonce du gouvernement d’accorder à Repentigny un montant de 6,9 M$ à titre d’aide financière pour compenser la perte de revenus et l’augmentation des dépenses découlant de la crise sanitaire contribuera à faire face aux obligations municipales pour 2020 et 2021. 

Le budget 2021 comprend aussi la création d’un Fonds Covid de 1,5 M$ pour affronter la deuxième vague et les subséquentes si besoin est. Ce montant inclut des sommes visant à épauler les organismes d’aide à la personne et les partenaires dédiés à la relance du secteur économique. 

L’environnement et le transport actif sont deux secteurs où d’importants investissements seront réalisés en 2021. Un montant de 1,5 M$ sera notamment consacré à la réalisation d’initiatives environnementales porteuses et un budget supplémentaire de 2 M$ s’ajoute aux 2,2 M$ déjà consentis au second volet.  

Également, soucieuse de promouvoir l’autonomie de ses aînés et favoriser leur maintien à domicile, la Ville annonce la reconduction de la subvention de 75 $ accordée aux propriétaires de 65 ans et plus. 

Tous ces gestes sont planifiés et posés sans compromettre le bien-être des générations futures. 

Renforcer le vivre-ensemble 

Atteindre les plus hauts standards de qualité, c’est aussi renforcer le vivre-ensemble au sein de la collectivité. « Nous sommes tous Repentignois et chacun, peu importe son origine, mérite de s’épanouir dans un environnement inclusif, sécuritaire et respectueux », renchérit la mairesse repentignoise. 

À ce chapitre, la Ville investira près de 200 000 $ dans des projets porteurs, en matière d’équité, de diversité et d’inclusion. On peut entre autres mentionner la mise sur pied d’un comité de gestion de la diversité, chargé de réaliser un cadre de référence qui, d’ailleurs, est déjà déployé au sein de l’organisation. À cet égard, une grande partie des employés municipaux a été formée et cela se poursuivra en 2021. 

Aussi, une démarche unique en cinq phases, bâtie sur mesure pour le Service de police de Repentigny est déjà entamée. Une firme spécialisée en la matière a été retenue afin d’accompagner les dirigeants dans leur détermination à créer une institution policière plus inclusive et proche de sa population. 

Enfin, avec la MRC de L’Assomption, Repentigny participe au Programme d’appui aux collectivités, lancé par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI). Un plan d’action triennal a été préparé afin d’épauler les organismes qui interviennent auprès des personnes immigrantes du milieu. 

Grands chantiers, infrastructures et parcs 

Le programme d’investissement des trois prochaines années prévoit, pour 2021 seulement, l’injection de 65 M$ pour les grands chantiers, les travaux d’infrastructures et les parcs. De ce montant, plus de 27 M$ proviendront de contributions gouvernementales. 

La réfection et l’élargissement du pont Rivest, la construction de la première phase du mur antibruit le long de l’autoroute 40 et la réfection des grandes artères sont nommément au menu. 

Pour accroître l’accès aux plans d’eau, deux nouveaux parcs seront aménagés. L’un aux abords du Saint-Laurent, sur la rue Georges, dans l’est du territoire, l’autre dans le secteur Le Gardeur, en bordure de la rivière L’Assomption. 

L’acquisition projetée des Sentiers de la Presqu’île, en partenariat avec la Ville de Mascouche, est sans contredit un autre pas de géant vers un Repentigny plus durable. Ce projet, rappelons-le, est rattaché à la démarche en cours auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour l’obtention du financement. 

Favoriser le transport actif 

Au chapitre du transport actif, le prolongement du réseau cyclable, l’implantation de sentiers polyvalents, de nouveaux tronçons de trottoirs, l’amélioration des haltes cyclables et la gratuité des titres de transport pour les jeunes de 12 ans et moins, une mesure déjà accessible aux personnes de 65 ans et plus sont autant d’initiatives mises en place pour favoriser le transport actif, bénéfique pour la santé, pour l’environnement et pour le portefeuille ! 

Supporter la communauté d’affaires 

De concert avec certains partenaires du milieu, notamment Cienov et la Chambre de commerce régionale, Repentigny poursuivra en 2021 son aide aux entreprises et aux gens d’affaires lourdement touchés par l’actuelle crise sanitaire, entre autres avec de l’aide financière directe et la poursuite d’une campagne de promotion pour stimuler l’achat local. Mais aussi, le support aux commerçants passe par les projets de redéveloppement qui visent à redynamiser les secteurs de Repentigny.  Comme cela se fait avec les nouvelles constructions multifamiliales, ce sont de nouveaux arrivants qui achèteront dans nos commerces. 

Une année 2020 aux antipodes de la normalité 

« De cette crise sanitaire, nous en tirerons des leçons et des apprentissages. L’organisation, l’adaptation, la résilience, la combativité et surtout, la force du groupe. Quand la communauté se mobilise, tous les possibles deviennent réels », de conclure la mairesse de Repentigny.

Cliquez sur le lien suivant pour découvrir le budget 2021 de la Ville de Repentigny.