Projet pilote de stationnement de nuit dans les rues - C’est le moment de donner votre avis!

La Ville de Repentigny invite ses citoyens à se prononcer sur le projet pilote de stationnement de nuit dans les rues, déployé à l’hiver 2018-2019, en participant à une consultation en ligne sur la plateforme Parlons Repentigny.


Un premier hiver test

Le projet pilote permettait de stationner son véhicule dans les rues entre minuit et 7 h lorsqu’aucune opération d’entretien hivernal n’était planifiée.

Les citoyens qui souhaitaient en bénéficier devaient se procurer une vignette gratuitement auprès de la municipalité. Ils étaient informés des nuits d’interdiction grâce à plusieurs outils de communication, notamment par texto et courriel s’ils étaient inscrits à la plateforme Hop Repentigny.

Entre le 1er décembre 2018 et le 31 mars 2019, les détenteurs de vignette ont pu garer leur véhicule dans la rue dans 55 % des nuits, et ce, au gré de la météo. Cela a permis d’accommoder bon nombre de résidents qui, par les années passées, devaient opter pour des solutions alternatives, notamment le stationnement dans les parcs.

Rappelons qu’auparavant, la réglementation municipale interdisait systématiquement le stationnement dans les rues entre minuit et 7 h en période hivernale.

« Nous avons mis en place ce projet pilote afin de connaître les besoins réels en matière de stationnement sur le territoire en période hivernale et évaluer les impacts d’une telle mesure sur la qualité de l’entretien et sur les ressources. Dans cette perspective, les commentaires des Repentignoises et des Repentignois sont très importants », indique la mairesse Chantal Deschamps. Les résultats de la consultation permettront aux équipes municipales d’alimenter leur réflexion et de statuer sur la reconduction du projet en vue de l’hiver prochain.

Faites entendre votre voix jusqu’au 28 avril

Les citoyens qui souhaitent donner leur opinion sur le projet pilote ont jusqu’au 28 avril pour se rendre au parlonsrepentigny.ca. Pour prendre part à la consultation, les participants doivent, si ce n’est déjà fait, se créer un identifiant.