Repentigny dépose un mémoire sur la réalité policière

Proximité, partage et concertation


Repentigny, le 11 novembre 2020 – La Ville de Repentigny présente son mémoire dans le cadre de la publication du Livre vert sur la réalité policière au Québec élaboré par le ministère de la Sécurité publique du Québec en 2019.

« Notre Ville accueille très favorablement la réflexion amorcée par la publication du Livre vert sur la réalité policière au Québec et la volonté exprimée dans celui-ci de mettre en place les mesures requises pour s’assurer de toujours pouvoir compter sur une police efficace, efficiente et moderne, en phase avec les attentes des citoyens et l’évolution de notre société. Dans ce contexte, notre mémoire fait une série de propositions de nature à améliorer concrètement la qualité et l’efficacité des services dispensés par la police tant à l’échelle locale que régionale, dans une approchée concertée et inclusive », a déclaré la mairesse de la Ville de Repentigny, Chantal Deschamps.

Des services de proximité et de qualité

Le mémoire déposé par la Ville de Repentigny soutient que la notion de proximité est au coeur de la mission des services de police municipaux et doit être reconnue comme telle. « Cela a toujours été notre approche. Les services municipaux sont les plus à même de déployer une police communautaire sur le terrain qui sera adaptée aux enjeux locaux, qui est le reflet de sa collectivité et qui mise sur le rapprochement avec les citoyens, le partenariat avec d’autres institutions, la résolution de problèmes et le renforcement des mesures préventives. Ce sont autant d’éléments qui ont porté leurs fruits dans notre communauté et qui sont intimement liés au succès de la poursuite de notre mission », précise Helen Dion, directeur du Service de police.

La Ville de Repentigny est aussi d’avis que l’ensemble des citoyens d’une même région devraient bénéficier d’un service de police de proximité uniforme et de haute qualité.

En plus de la notion de proximité, le mémoire de la Ville de Repentigny met de l'avant une série de recommandations sur des thèmes qui touchent la mise en commun des services d’enquêtes spécialisées, le partage des coûts et des responsabilités, de même que la concertation pour une meilleure prise en charge des personnes vulnérables et le développement de nouveaux modèles d’intervention concertés en matière de santé mentale. Il inclut aussi des recommandations sur la formation et la bonification du profil des futurs policiers, l’embauche ainsi que sur la mise à niveau des normes professionnelles.

Notons en terminant que le mémoire déposé par la Ville de Repentigny comporte de nombreux points de similitude avec les positions et recommandations du milieu municipal sur la couronne Nord de Montréal de même qu’une convergence avec les positions de l'Union des municipalités du Québec, notamment en matière de partage des expertises, du rôle accru pouvant être joué par le personnel civil au sein des organisations policières et de la volonté de mieux refléter la diversité de la population dans les services de police.