Repentigny nomme un policier dédié aux communautés culturelles

Service de police

Le nouveau policier dédié aux communautés culturelles entouré des membres du conseil municipal et des représentants du Service de police et des communautés ayant participé à l'élaboration du plan d'action.

Repentigny, le 7 novembre 2018 – La Ville de Repentigny et le Service de police de Repentigny annoncent la nomination d’un agent de soutien aux communautés culturelles au sein du Service de police.

C’est Jean-François Fortier, anciennement assigné à la section Prévention, communications et soutien à la communauté, qui occupera cette nouvelle fonction. Originaire de La Sarre en Abitibi-Témiscamingue, l’agent Fortier a d’abord travaillé 15 ans comme ambulancier avant de joindre le Service de police de Repentigny en 2014, où il agit depuis comme policier jeunesse. Il siège également à la Table immigration et intégration de la MRC de L’Assomption.

Le rôle de l’agent de soutien aux communautés culturelles sera de tisser des liens tangibles avec les différentes communautés de Repentigny afin de mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes et favoriser des relations harmonieuses et durables. « Nous avons déployé une initiative similaire il y a déjà plusieurs années en nommant un policier dédié aux aînés et cela s’est avéré extrêmement positif. L’agent Fortier a un bagage très étoffé ayant travaillé auprès de nombreuses clientèles. Il possède toutes les habiletés nécessaires pour relever ce nouveau mandat », mentionne le directeur du Service de police, Mme Helen Dion.

Le Service de police dévoile son plan d’action

Cette nomination s’inscrit dans la cadre du Plan d’action du Service de police en matière de rapprochement avec les communautés culturelles dévoilé plus tôt en soirée. Élaboré en collaboration avec plusieurs représentants des communautés de Repentigny, cet outil pose les bases des prochaines actions qui seront entreprises par le Service de police et ses partenaires afin de favoriser le vivre-ensemble et les rapprochements interculturels. 

Les deux initiatives annoncées s’inscrivent dans le cadre du Plan stratégique 2018-2022 du Service de police.

La diversité célébrée à l’occasion de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles

La mairesse a profité du dévoilement pour souligner la 16e édition de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles et réaffirmer la place du vivre-ensemble au sein de la communauté repentignoise. « À Repentigny, le vivre-ensemble, c’est s’enrichir de nos différences tout en assurant un milieu sécuritaire où il fait bon vivre. Les initiatives du Service de police s’ajoutent à tout le travail accompli afin de renforcer cette culture d’inclusion et d’ouverture et démontrent que les rapprochements interculturels sont une priorité pour notre municipalité. À cet égard, un comité de gestion de la diversité a récemment été mis en place et consultera les communautés afin de dégager des actions favorisant le rapprochement », a-t-elle indiqué.