Vous êtes ici :

Billet de Danielle Laurin : Livre du mois d'août

Bondrée, Andrée A. Michaud, Québec Amérique, 2014

Été 1967. Nous sommes à Bondrée, lieu de villégiature à la frontière du Maine et du Québec, où se côtoient des familles francophones et anglophones. La plage est à deux pas, la forêt s’étend tout autour, les enfants s’en donnent à cœur joie, les parents tout autant. Un joyeux vacarme envahit l’endroit, le soleil brille, le fumet des BBQ titille les narines. Vive les vacances!

Trop beau pour être vrai? Très vite la situation va tourner au cauchemar. Le meurtre d’une adolescente désinvolte et séduisante va tout bouleverser. D’autant que son amie, toute aussi délurée et jolie, connaîtra le même sort dans la foulée.

Qui? Qui a fait ça? La suspicion s’installe dans la communauté. La police enquête à tâtons, les parents sont sur les dents, et les enfants, privés de sortie. Qui? Qui sera la prochaine victime?

Ces deux meurtres auront des répercussions sur tous les vacanciers, de même que sur les enquêteurs. Rien ne sera plus jamais comme avant pour eux, rien ne sera plus jamais pareil à Bondrée.

L’exploit de l’auteure, Andrée A. Michaud, consiste à explorer avec doigté, sensibilité, le trouble de chacun des protagonistes, y compris celui du meurtrier. Trois niveaux de narration s’entrecroisent dans ce roman à la structure complexe, au départ déstabilisante, mais qui s’avère chemin faisant de plus en plus efficace.

Entre autres, une jeune narratrice de 12 ans nous donne sa vision des choses en même temps qu’elle nous confie ses inquiétudes, ses doutes, ses délires et ses aspirations. Cet été 1967 marque pour elle le moment où elle quitte à regret l’insouciance de l’enfance.

On se déprend difficilement de ce roman d’exception, remarquablement écrit, qui allie thriller psychologique, polar et roman d’apprentissage. Depuis sa parution au Québec il y a 5 ans, Bondrée ne cesse d’ailleurs de récolter les honneurs : prix littéraire du Gouverneur général et prix Saint-Pacôme du roman policier, suivis en France de multiples récompenses dont, il a quelques mois à peine, le prix SNCF du polar, déterminé entièrement par le vote des lecteurs.

Danielle Laurin,
Marraine du Club

Vous souhaitez participer aux échanges que suscitent les billets de Danielle Laurin?

Pour en savoir davantage à propos du Club de lecture de Repentigny, cliquez ici.