Vous êtes ici :

Billet de Danielle Laurin : Livre du mois - octobre 2020

Jours de sable, Hélène Dorion, Druide, 2018
 

Jour-de-sable.jpg

Elle a obtenu la plus prestigieuse reconnaissance en lettres du Québec, le prix Athanase-David, pour l’ensemble de son œuvre. C’était en 2019. On ne compte plus les récompenses littéraires d’ici et d’ailleurs qui jalonnent le parcours d’Hélène Dorion depuis ses premiers pas en écriture, au début des années 1980.

Cette immense poète recevait en 2004 le prix Anne-Hébert pour son premier récit autobiographique, Jours de sable. Un livre tout en retenu qui révèle une sensibilité à fleur de peau. Hélène Dorion s’y penche essentiellement sur son enfance.

Par petites touches, remontent à la surface de sa mémoire quelques moments-clés, quelques scènes marquantes : se réveiller à l’hôpital; le père malade qui a failli y passer; les parents qui se chamaillent; la mort, la perte; les vacances à Old Orchard… et la découverte des mots, ce désir d’écrire qui était en elle toute petite déjà.

Avec douceur, avec tendresse, se glissent aussi ici et là de petits riens, de petits gestes du quotidien. Entre peur, peine, joie et plénitude, la petite grandit. Mais quitte-t-on vraiment son enfance?
« Notre vie tient peut-être à ce qui rôde dans notre tête d’enfant, et que nous ne retrouvons que par bribes, par images qui ne sont jamais que fragments, histoires à moitié vraies que poussent les mots », écrit Hélène Dorion.

Tout en tournant les pages de Jours de sable, ce qui nous revient en tête, ce sont des bribes de notre propre enfance. Se superposent aussi des réflexions sur les liens qui nous unissent aux autres, à la famille, à ceux qui nous ont précédé… C’est un livre qui nous rappelle que le temps passe, s’écoule, telle l’image du sablier.

Aussi intime, personnel que soit ce récit, il touche à l’universel. Et nous touche droit au cœur.
 

Danielle Laurin

Marraine du club