Vous êtes ici :

Billet de Danielle Laurin : Livre du mois de février 2020

Le fleuve, Sylvie Drapeau, Leméac, 2015

« Il y a toujours eu le fleuve. Il était là, en bas de la colline sur laquelle était juchée notre maison. » Nous sommes sur la Côte-Nord, au sein d’une famille tissée serrée appelée « la meute », dont la vie va basculer.

C’est une petite fille de 5 ans qui raconte. Elle s’adresse à son frère, Rock, son grand frère, son héros, son amoureux secret. Le chef de la meute. Mort noyé.

Ce jour-là, il désobéit à la mère et s’aventure loin dans le fleuve. Tandis qu’elle s’affaire auprès du petit dernier, il disparaît dans les flots, sous les yeux affolés de ses sœurs. Personne ne sait nager…

La famille est ravagée. Les parents sont inconsolables. Le désespoir de la mère, surtout, est palpable; son sentiment de culpabilité, immense. C’est une femme brisée.

Quant aux enfants de la meute: « Nous grandissons sans toi. C’est notre réalité, notre principale activité : grandir sans toi. »

Comment reprendre une vie normale après une telle tragédie? « Depuis que je ne cours plus derrière toi, je ne cours plus du tout. J’attends. J’attends ton retour, même si ce n’est pas raisonnable. »

Rien ne sera plus jamais comme avant. Désormais, il y aura un avant et un après…

Premier roman de la comédienne Sylvie Drapeau, Le fleuve, paru il y a un peu moins de cinq ans, s’avère une œuvre bouleversante. Mais aussi lumineuse, traversée par un souffle poétique remarquable.

L’auteure n’en fait jamais trop. C’est court, dense et ciselé.

Impossible de résister aux trois autres brefs romans que Sylvie Drapeau a publiés dans la foulée : Le ciel, L’enfer, La terre. Chaque opus de cette tétralogie, qui a fait l’objet d’une adaptation au TNM à la fin de l’automne 2019, est marqué par le deuil. L’auteure s’inspire à chaque fois d’événements dramatiques qu’elle et sa famille ont vécus, tout en cherchant une note d’espoir.

Danielle Laurin,
Marraine du Club

 

Vous souhaitez participer aux échanges que suscitent les billets de Danielle Laurin?

Pour en savoir davantage à propos du Club de lecture de Repentigny, cliquez ici.